Ad Top Header

"Togo Debout" décidé à tenir son meeting interdit par les autorités

By July 27, 2018 150

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) et la Délégation spéciale de la commune de Lomé sont de nouveau à  couteaux tirés au sujet des manifestations publiques. Et comme toujours le premier accuse le second d’user d’une attitude liberticide pour lui interdire ses meetings. Le Mouvement qui regroupe les organisations de défense des droits, des universitaires et des organisations de la société civile ne compte pas lâcher du lest. Il requinque ses troupes et appelle la population à sortir massivement ce  samedi pour se faire entendre par la CEDEAO. 

En conférence de presse jeudi à Lomé, Togo Debout a fait part aux médias d’un courrier de la Délégation spéciale de la ville de Lomé lui demandant "de surseoir purement et simplement à l’organisation" de son meeting de ce samedi 28 juillet, alors qu’elle avait déjà donné son accord à manifester.

Pour le Mouvement, l’interdiction de son meeting  par  Le Contre-Amiral Fogan Adegnon ressort de l’attitude liberticide des autorités togolaises. Cette attitude, ajoute-t-il, dénote de leur volonté manifeste, réelle et renouvelée d’étouffer toute velléité d’expression populaire.

Dans un autre courrier renvoyé à la Délégation, Togo Debout informe l’autorité qu’il maintient son meeting et lui demande de prendre toutes les dispositions idoines pour sa tenue effective.

La même note a été envoyée aux facilitateurs du dialogue inter-togolais, au Groupe des 5, à la coalition des 14 partis politiques de l’opposition et à  l’UNIR (Union pour la République). 

Au peuple togolais, le Front demande de sortir massivement pour dire haut et fort à la CEDEAO qu’elle n’est pas étrangère à la crise togolaise, qu’elle ne doit pas être un syndicat des Chefs d’Etat complaisants et que le statu quo n’est plus possible au Togo.

Aussi, devra-t-il sortir pour faire comprendre  à l’institution régionale que la conservation longue du pouvoir sans processus électoraux, sans cadre du pluralisme n’est pas une bonne chose et de formuler des recommandations qui répondent à l’aspiration du peuple.

Le meeting du FCTD a lieu  ce samedi 28 juillet sur le terrain de Kondjindji. Par ailleurs, la  dernière fois  où le Front a organisé une manifestation sans l’accord de la Présidence de la Délégation spéciale de la commune de Lomé, les choses se sont mal tournées.

Le Prof David Dosseh et Antoine Gbandou ont été arrêtés et  conduits à la Direction générale de la gendarmerie nationale. Ils ne seront relâchés que quelques heures plus tard dans la soirée.

© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN