Breaking News

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Gerry Taama Gerry Taama

Les excuses, les clarifications et les propositions de Gerry Taama Featured

Written by  Juil 02, 2018

Gerry Taama veut oublier sa tournée politique effectuée  dans plusieurs capitales européennes du 10 au 26 juin dernier et passer à autre chose.  Pour ce faire le président national du Nouvel Engagement Togolais (NET) a animé lundi à Lomé une conférence de presse au cours de laquelle il est revenu sur les propositions qui lui ont  été à l’origine de son agression à Bruxelles. L’ancien candidat à la présidentielle de 2015 a également réagi aux déclarations faites par ses frères de l’opposition à la suite de son agression.

En séjour privé le mois dernier en Europe, Gerry Taama a profité pour échanger avec la diaspora togolaise au sujet de la crise sociopolitique du Togo.

Si à Paris et à Fribourg, le Président national du NET s’était senti comme chez lui, à Bruxelles ses propositions de sortie de crise  se sont vite muées en une agression sur sa personne d’abord par des jets d’œufs ensuite de chaises et une tentative d’agression physique.

Gerry Taama estime que le seul critique de mort dont il a été victime à Bruxelles est d’avoir déclaré qu’au Togo, l’alternance peut être obtenue soit par l’insurrection populaire  soit par les urnes. Et que vu le nombre de morts que le pays a déjà enregistré  il est souhaitable d’aller aux élections avec l’appui de la communauté internationale. 

« Nous disons qu’il est tant avec l’appui de la CEDEAO que nous avons aujourd’hui de pouvoir comprendre et d’évacuer les obstacles de notre code électoral. Une fois que c’est fait, nous devons transformer la mobilisation populaire que nous avons depuis le 19 août en une mobilisation électorale qui va ainsi donner à l’opposition une majorité à l’assemblée nationale », a dit M. Taama à la diaspora togolaise à Bruxelles.

L’ancien officier de l’armée togolaise qui se dit n’avoir pas été compris a été doublement choqué d’abord de l’agression sur sa personne ensuite des réactions qui en ont suivi.

De l'autre, le patron du NET dément l’information selon laquelle il s’est moqué du Chef de file l’opposition quand il a été agressé.

« Le 12 avril dernier au lendemain de l’agression de Jean Pierre Fabre, nous avons fait sortir un communiqué pour condamner ses agresseurs parce qu’en politique, la violence ne se justifie nulle part. C’est vrai à la fin j’ai fait une boutarde ; elle est peut-être malheureuse et si cette  boutarde a heurté le Chef de file de l’opposition, je m’en excuse », a-t-il confessé.

Revenant à la crise elle-même, le NET salue l’évolution constante de la position de la coalition des 14 partis politiques qui a abandonné l’exigence du retour à la constitution de 1992 pour 5 points essentiels auxquels viennent s’ajouter les 26 propositions de modification constitutionnelle.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
Last modified on lundi, 02 juillet 2018 17:22
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook