Breaking News
Agbeyome Kodjo Agbeyome Kodjo

Aux côtés du peuple togolais, Agbeyome Kodjo propose des pistes pour une sortie de crise en 2018 Featured

Written by  Déc 30, 2017

2017 aura été marquée par des évènements qui ont fragilisé le lien social et le tissu économique du Togo. Le président de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) est revenu sur cet état de chose samedi dans un message qu’il a adressé aux militants de ce parti et à toute la population togolaise. Dans cette adresse, Agbéyomé Kodjo est revenu largement sur la crise politique que traverse le Togo. Il a regretté l’absence d’un compromis politique et d’un consensus national pouvant mettre fin à la crispation politique. L’ancien Premier Ministre exhorte les uns et les autres à œuvrer pour la réussite du prochain dialogue de sortie de crise.

A l’entame de son message, le leader d’OBUTS a déploré les morts, les blessés et les dégâts matériels occasionnés par la crise politique.

Selon Agbéyomé Kodjo, si la classe politique dans son ensemble avait été guidée par le seul souci de l’intérêt général, elle pu éviter cette séquence politique tragique si les uns et les autres avait pu faire montre de compromis politique, de plus de volonté politique, de lucidité politique, de responsabilité et d’audace politique.

Une crise qui a servi de catalyseur à l’explosion de la colère populaire

M. Kodjo relève que malgré les préconisations de l’Accord politique global (APG), de la CVJR et de l’atelier du HCRRUN sur les réformes, la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles n’a pas été possible pour cause de l’absence de consensus républicain et de compromis politique. Ce qui est à la base de la crise actuelle.

L’ancien Premier Ministre note aussi que cette crise politique a servi de catalyseur à l’explosion de la colère populaire, révélatrice de la grave crise sociale que subit la population depuis plusieurs années. La preuve en est que depuis plusieurs mois, Lomé et d’autres villes du pays connaissent des manifestations de rues au cours desquelles des togolais réclament "un nouveau contrat social, et une gouvernance politique plus transparente à tous égards, plus attentive des préoccupations des togolais, et uniquement guidée par le souci de l’intérêt général".

« En l’état, il nous paraît, qu’il y a matière à prendre en compte les demandes exprimées, les étudier, et leur offrir des réponses à la hauteur des attentes dans le respect des principes républicains, et faire l’économie de tout acte répressif qui aggraverait les tensions », déclare-t-il.

Agbéyomé Kodjo est clair, la situation que traverse le Togo est extrêmement préoccupante. Il indique que la cohésion sociale est menacée, l’économie du pays fragilisée, son système éducatif perturbé et désorienté, son système de soins de santé publique déliquescent, et le pouvoir d’achat des citoyens sérieusement érodé.

« Le risque de voir le Togo affubler du statut de pays à hauts risques est élevé, car notre avenir peut s’apprécier d’incertain, en ce que la peur du lendemain s’installe dans les esprits », dixit M. Kodjo.

Le président d’Obuts pense qu’il est urgent d’ouvrir un dialogue inclusif et sincère dont les décisions doivent être exécutoires selon une procédure d’urgence. Au nom de son parti, il exhorte toutes les composantes de la société togolaise à œuvrer pour la réussite du dialogue en vue afin de préserver l’avenir de la Nation togolaise.

Une crispation politique à l’aune de la grave crise sociale que connait le Togo

Par ailleurs, Agbéyomé Kodjo note que l’ampleur de la crispation politique actuelle est à l’aune de la grave crise sociale que connait le Togo. De ce fait, il pense que seule une meilleure gouvernance adossée à une saine répartition des richesses nationales et à une lutte pugnace contre la corruption et le détournement des deniers publics s’avèreront la thérapie par excellence en vue de l’apaisement des cœurs et le retour de la confiance.

« Les valeurs multimillénaires universellement partagées, de justice, d’intégrité, de dévouement, d’humilité, de souci de l’autre, d’amour, de partage, de pardon et de solidarité, doivent être au cœur de la vision d’ensemble qui doit structurer notre nouveau contrat social, afin de réactiver le moteur du génie inventif et créatif et du vivre-ensemble pacifique qui ont toujours singularisé le Togo dans notre sous-région », propose l’ancien Premier Ministre qui ajoute que sa formation politique reste engagée aux côtés du peuple togolais.

Le patron d’OBUTS souhaite que le dialogue politique débouche sur des institutions revalorisées, fortes et vertueuses à même de résister aussi bien aux caprices et aux appétits des hommes, qu’aux vicissitudes de l’Histoire. Dans cette logique, il exhorte les participants à faire l’économie de vaines chimères en ayant à l’esprit qu’il ne saurait être question d’un énième dialogue politique de plus, ni d’une foire d’empoigne où un camp cherchera à triompher sur l’autre.

Implorant Dieu à ouvrir des lendemains radieux pour le Togo en 2018, Agbéyomé Kodjo souhaite aux togolais une nouvelle année 2018 paisible, constructive porteuse de santé, de joie et de bonheur.

Last modified on samedi, 30 décembre 2017 15:12
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer