Breaking News
Gilbert Bawara Gilbert Bawara

"Faure Gnassingbé veut rester pragmatique et concret…" selon Bawara Featured

Written by  Nov 28, 2017

Le gouvernement togolais a annoncé lundi soir des mesures concernant l’allègement du dispositif de sécurité à Sokodé. En lieu et place de la présence militaire, les pouvoirs publics annoncent un plan sentinelle permettant un renforcement de la surveillance des lieux publics et la sécurisation  des marchés et activités économiques. Pour le ministre Gilbert Bawara, cet acte est la preuve que le Président togolais, Faure Gnassingbé veut rester pragmatique et concret, dans un lien de proximité et d’écoute avec les populations.

« La protection et la sécurité des togolais, où qu’ils soient, demeure une de ses priorités. Sokodé et dans une moindre mesure Bafilo et Mango ont été le théâtre de graves violences et d’exactions causées par les manifestations de la coalition des 14 partis. Il est plus que temps de sortir de la déraison qui consiste à chercher à casser le pays et à détruire l’économie et les emplois. L’heure est venu d’apaiser davantage les cœurs et les esprits, d’assurer une normalisation de la vie et une reprise effective des activités à Sokodé et partout sur le territoire national », a rappelé Gilbert Bawara.

Pour le ministre togolais de la fonction publique, Faure Gnassingbé a été « sensible à la grande mobilisation républicaine» des forces vives lors de sa visite ce 25 novembre dans cette localité, à leur « prise de conscience » face aux événements qui s’y sont produits et à leur « engagement » à œuvrer pour la cohésion et la paix.

Toutefois, explique le ministre Bawara, la situation reste encore fragile, d’où le maintien d’un dispositif très léger pour sécuriser les lieux et les édifices publics ainsi que les marchés.

Gilbert Bawara invite les acteurs politiques à emboîter le pas à la population et aux forces vives de Sokodé pour renforcer cette dynamique d’apaisement et de normalisation.

« C’est une exigence morale et politique pour tous les partis politiques, surtout au moment où le dialogue politique est clairement décidé et que de nombreux Chefs d’Etat de la sous-région déploient d’importants efforts pour faciliter cette initiative », dit-il. Et de poursuivre, optimiste « le 19 août s’est nouée à Sokodé une sorte de malentendu national; de Sokodé surgira aussi le sursaut national pour dénouer nos incompréhensions ».

Le ministre Bawara a estimé que les mesures prises pour Sokodé participent également de la volonté de Faure Gnassingbé de renforcer le climat de décrispation et de créer les conditions de confiance et de sérénité nécessaire au bon déroulement du dialogue politique annoncé le 6 novembre.

 « Naturellement le gouvernement continuera à manifester sa volonté d’apaisement et son ouverture et à œuvrer pour favoriser des discussions fécondes », a-t-il précisé.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer