Breaking News
Tikpi Atchadam Tikpi Atchadam

Tikpi Atchadam à Gnassingbé: 'C’est le moment d’écouter le peuple et de quitter le pouvoir' Featured

Written by  Oct 27, 2017

Tikpi Salifou  Atchadam, le leader national du Parti National Panafricain (PNP) s’est de nouveau montré combattif vendredi   à travers  un de ses discours prononcé  depuis son maquis. Le natif de Kparatao annonce  d’autres manifestations publiques, au Togo, en Afrique, en Europe et aux USA. Il s’est prononcé également sur les derniers communiqués de la France et des Etats-Unis d’Amérique sur la crise togolaise et invite le Président Faure Gnassingbé à répondre à l’aspiration du peuple en quittant le pouvoir.

L’homme qui est à l’origine de la nouvelle donne politique au Togo a présenté ses condoléances aux familles  des victimes des récentes manifestations publiques. Des victimes qu’il appelle des compatriotes tombés pour la libération du Togo.

Pour Tikpi Atchadam qui dénonce mes violences exercées sur les manifestants et leurs arrestations, les dernières sorties de la France et des USA prouvent que le monde entier a jugé légitime les revendications du peuple togolais.

« C’est le lieu d’exprimer toute la gratitude du peuple togolais à l’endroit de la France et des Etats-Unis d’Amérique pour leur prise de position sans ambigüité en faveur de la défense et du respect des droits de l’homme notamment la liberté de manifester et la liberté de réunion et contre le recours excessif à  la force par les forces de sécurité, le recours aux milices financés par le gouvernement pour perturber les manifestations et intimider les civils, la volonté de restreindre la liberté de manifestation et l’arrestation de l’Imam Alassane », a-t-il lancé.

Le leader du PNP évoque une situation apocalyptique à l’intérieur du pays et parle de villes et de villages désertés par la population.

Il dit être convaincu que l’opération dos à la mer qui consiste pour les jeunes africains à prendre position partout sur continent et face à l’intérieur du continent pour détruire les dernières passions de la dictature et poser les bases d’une Afrique digne et respectée peut commencer par le Togo.

Parallèlement le leader du parti au cheval annonce des manifestations à Accra Ghana, à Cotonou au Bénin, à Niamey au Niger, à Lagos au Nigéria, au Luxembourg, en Allemagne et aux USA sur samedi 28 octobre, à Rome en Italie le 29 octobre,  le 31 octobre devant la CPI à la Haye et les 7, 8 et 9 novembre prochains sur toute l’étendue du territoire togolais.

Il en appelle aux observateurs internationaux indépendants  à venir constater le caractère pacifique de ces prochaines  manifestations et à Faure Gnassingbé, Tikpi Atchadam demande de quitter le pouvoir.

« M. le Président le moment où l’on écoute les conseillers est dépassé. Ce sont des fonctionnaires pas plus. C’est le moment d’écouter le peuple et de répondre en conséquence. Et il a été clair, il vous demande de partir. Le reste ne sera qu’une discussion entre famille », a-t-il conclu.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer