Breaking News
Me Jean Dégli Me Jean Dégli

Me Degli encense Tikpi Atchadam et incrimine Jean-Pierre Fabre Featured

Written by  Oct 27, 2017

Alors qu’une partie de l’opinion blâme le leader du Parti national panafricain (PNP) suite à son appel lancé à la France pour le règlement de la crise togolaise, Me Jean Degli dit comprendre cette sortie de Tikpi Atchadam. L’ancien ministre togolais pense que M. Atchadam a fait preuve d’un réalisme politique qui manque jusque-là au chef de fil de l'opposition, Jean-Pierre Fabre.

Depuis son appel lancé pour une intervention du président français, Emmanuel Macron pour la résolution de la crise politique en cours au Togo, Tikpi Atchadam ne cesse d’essuyer quelques critiques. D’aucuns le font passer pour un faux panafricaniste.

Mais pour Me Jean Degli, qui intervenait sur Radio Métropolys, il faut faire la politique de ses moyens. Pour lui, l’opposition togolaise n'a pas de forces armées, ni des armes pour aller à la lutte violente.

"La seule chose que nous avons c'est d'aller dans les rues et d'attirer l'attention de la communauté internationale. Tikpi Atchadam a eu raison de demander à la France d'intervenir parce qu'il sait, il connaît très bien le poids de la France dans la politique du Togo", a déclaré Me Degli.

L'avocat invite les acteurs politiques togolais à avoir à l’idée seulement l'intérêt du peuple togolais. Dans le même temps, il pointe du doigt les faux pas qu’accumule l’opposition.

"Je dois reconnaître que le chef de fil de l'opposition tient des discours qui ne cadrent pas avec la réalité. En fait on a besoin de réformes... Et si le chef de fil de l'opposition, à chaque fois, parle du départ immédiat du chef de l'État, on ne pourra pas l'obtenir. S'il n'avait pas été aux dernières élections pour finalement légitimer Faure Gnassingbé, on pouvait jouer à cette carte de départ immédiat. Ce qu'il n'a pas pu obtenir dans les urnes, il veut le réclamer dans la rue. Tout cela ne permet pas d'avoir de la cohérence pour suivre les yeux fermés le chef de fil de l'opposition... », relève Me Degli qui estime que Jean-Pierre Fabre n’a pas la cohérence et manque du réalisme politique.

Le président de « Bâtir le Togo » affirme que ce qu'il désire et veut pour le Togo, ce sont les réformes et une vision claire de l'alternance politique ici et maintenant.

Last modified on vendredi, 27 octobre 2017 13:05
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer