Breaking News
MIRAMBEAU
Antonio Guterres Antonio Guterres

Crise togolaise: ce qu’en dit le Secrétaire général des Nations Unies Featured

Written by  Sep 24, 2017

La communauté internationale a les yeux tournés vers le Togo.  La crise qui prévaut actuellement dans le pays en est la raison.  En marge de l’Assemblée générale des Nations Unies qui se déroule actuellement à New-York, le Secrétaire général de l’organisation a eu une rencontre avec le Premier Ministre togolais, Sélom Klassou. A l’issue des échanges, Antonio Guterres a invité les acteurs politiques togolais à un dialogue constructif pour réaliser les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Un communiqué publié par le Service de communication du Secrétaire général de l’ONU publié après la discussion avec le Chef du gouvernement togolais précise que Antonio Guterres a « encouragé le gouvernement et tous les acteurs politiques à s’engager dans un dialogue constructif dans le cadre des discussions sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles ».

Cet appel de patron de l’ONU est en phase avec celui lancé vendredi dernier par les représentants du Système des Nations Unies, de la France, de l’Allemagne, des Etats-Unis et de l’Union Européenne au Togo qui demandaient que les réformes soient faites selon l’esprit de l’Accord politique global (APG), signé en 2006.

Klassou annonce le référendum pour bientôt

Déjà dans son intervention à la tribune de l’Assemblée générale, Selom Klassou avait expliqué que le processus de réforme constitutionnelle engagé par son gouvernement "répondait aux aspirations profondes du peuple togolais".

Le Premier ministre togolais précisait que le projet de loi voté par les députés prévoit une limitation du nombre de mandats présidentiels à deux, comme le demandait l’opposition depuis plus de 10 ans, et un mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

M. Klassou annonce qu’un texte sera rapidement soumis à l’appréciation du peuple togolais lors d’un référendum.

Facebook

Fermer