UE COVID

3 morts au total à Mango qui retrouve le calme après des heurts Featured

Written by  Sep 22, 2017

Yark Damehane, le ministre de la sécurité a dressé un nouveau bilan des manifestations organisées jeudi à Lomé et à l’intérieur du pays par l’opposition et des mouvements de soutiens à Faure Gnassingbé. Tout s’était déroulé dans le calme et il n’y a pas eu d’incidents. A Mango, le calme est de retour mais on déplore 2 autres morts après celui de mercredi dernier.

Que ce soit au niveau de l’opposition ou des partis du parti au pouvoir, l’on a noté une faible mobilisation pour les manifestations organisées jeudi.

Lors d’un point de presse dans la soirée, le ministre de la Sécurité a indiqué que la situation s’était normalisée à Mango (500km de Lomé, région des Savanes) qui a été théâtre de violences mercredi.

« Face à l’escalade des renforts ont été dépêchés sur place en appui aux forces présentes. Le calme est revenu », a-t-il précisé.

Le ministre a annoncé que le gouvernement prendra en charge une centaine d’habitants dont les biens ont été vandalisés mercredi, les maisons saccagées ou incendiées par des manifestants de l’opposition.

Vendredi matin, on apprend que deux jeunes manifestants de l’opposition poursuivis par des militaires et qui s’étaient jetés jeudi dans le fleuve Oti, ont été retrouvés morts noyés ce vendredi matin. L’information est donnée par nos confrères de Radio Victoire.

Ces deux morts viennent s’ajouter à celui déploré mercredi dernier. Selon le ministre Yark, la victime de 10 ans a succombé après avoir été atteinte par un tir effectué par des manifestants de l’opposition.

D’autres sources signalent des déplacements des populations de Mango vers le Ghana qui se situe seulement à 7 km de la localité.

Vendredi, un calme général est noté dans le pays. Pendant ce temps, les opposants prévoient de nouveaux rassemblements la semaine prochaine.

  1. Populaires
  2. Tendance
ADS TDE
Fermer