Breaking News
Des partisans de l'opposition dans les rues (Archives) Des partisans de l'opposition dans les rues (Archives)

Début des rassemblements des partisans de l’opposition togolaise à Lomé Featured

Written by  Sep 20, 2017

L’opposition togolaise compte donner une nouvelle ampleur aux manifestations de deux jours qui démarrent ce matin à Lomé mais aussi dans les différentes préfectures du pays. Depuis ce matin, plusieurs togolaise répondent à l’appel de la coalition de 14 partis politiques de l’opposition togolaise pour réclamer le retour à la constitution de 1992 ou le départ de Faure Gnassingbé.

Tout comme les 6 et 7 septembre derniers, les partisans de l’opposition se mobilisent actuellement à Lomé pour les manifestations.

Cette nouvelle manifestation est motivée par plusieurs revendications. Pour l’opposition, il s’agira d’une part d’exiger le retour à la Constitution originelle du 14 Octobre 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger. De l’autre, l’opposition compte dénoncer la répression de la manifestation pacifique publique des 19 et 20 Août 2017 ayant fait des morts et de nombreux blessés,  exiger une enquête indépendante sur les violences des 19 et 20 Août 2017, exiger la libération immédiate et sans conditions de tous les prisonniers politiques notamment les militants du PNP arrêtés les 19 et 20 Août 2017 et condamnées à de lourdes peine de prisons.

La plateforme de l’opposition veut également par cette manifestation exiger l’arrêt immédiat des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l’encontre des militants et dirigeants du PNP et enfin exiger l’arrêt immédiat des entraves à l’exercice du droit constitutionnel de manifestation.

A Lomé ce matin, les deux points de départ que sont le Carrefour Bè-Kpota et Agoè-Assiyéyé sont pris d’assaut par des centaines d’opposants au régime de Faure Gnassingbé.

Précisons que cette nouvelle descente de l’opposition togolaise a lieu alors que mardi, les députés du parti au pouvoir ont voté à l’Assemblée nationale le projet de loi du gouvernement ouvrant ainsi la voie à un référendum d’ici la fin de l’année.

Le texte adopté limite le mandat du président de la République à 2. Il définit le même tarif pour les députés et sénateurs. Le projet consacre également des élections à deux tours.

Last modified on mercredi, 20 septembre 2017 10:04
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer