Breaking News
Tikpi Atchadam Tikpi Atchadam

Tikpi Atchadam: 'Je vois un jour nouveau qui sonnera la fin de la minorité' Featured

Written by  Sep 18, 2017

« Un peuple qui refuse de faire l’histoire doit se préparer à la subir. Or choisir de subir l’histoire, c’est abdiquer ». C’est en ces termes que Tikpi Atchadam s’est adressé récemment à ses militants à Lomé. Le président du Parti national panafricain (PNP) mobilise ses partisans pour les prochaines manifestations de l’opposition et annonce un nouveau jour qui marquera la fin de la confiscation du pouvoir du peuple. Un jour qui sera annoncé par un soleil radieux d'Afrique qui brillera sur un Togo digne et respecté, un Togo réconcilié à jamais avec lui-même, dit-il.

Faisant référence à la proclamation de l’indépendance du Togo par Sylvanus Olympio, Tikpi Atchadam s’indigne d’une seconde nuit qui règne sur le Togo. Une seconde qui, dit-il, est plus longue que la première nuit qui s’est abattue sur le Togo avant la levée du jour de l’indépendance.

« Dites à Sylvanus Olympio que le jour se fait toujours attendre. Quel messager pourra porter au président que la deuxième nuit qui s’est abattue sur le Togo est plus incertaine parce que plus obscure… C’est la nuit des superlatifs négatifs… La deuxième nuit, celle qui nous a opposés, la nuit de l’éclipse est artificielle. Elle se révèle sous les traits typiques d’une nuit voilée. Il suffit de déchirer ce voile qui nous empêche de voir le soleil qui brille sur nos têtes et autour de nous. Et nous en sommes capables »,

Le leader du PNP dit croire que par les actions du peuple et sous la protection de Dieu, le Togo est à quelques heures du jour dévoilé.

« Je vois un jour nouveau qui sonnera la fin des privilèges insolents de la minorité qui rappelle cette de la France d’avant 1789. Ce jour sera annoncé dès l’aurore par un soleil radieux d’Afrique qui brillera sur un Togo digne et respecté, un Togo réconcilié à jamais avec lui-même loin de la division territoriale, ethnique, professionnelle, religieuse, etc. », a-t-il dit.

Pour Tikpi Atchadam, le nouveau jour qui se lèvera pour le Togo marquera « la fin du pillage, la fin d’une des plus vielles dictatures du continent, la mise à mort définitive du dernier système politique dinosaurien du continent ».

Le président du PNP indique que la chute du régime de Faure Gnassingbé sera la fin de la confiscation du pouvoir du peuple et que le nouveau jour apportera liberté et espoir pour tous les togolais, y compris ceux de la minorité, otages à l’intérieur du système qu’elle a elle-même créé.

« Pour que ce jour advienne et pour qu’il soit une réalité, le jour doit être décidé par nous-même. C’est notre décision car, disait Mahmat Gandhi, à l’instant où l’esclave décide qu’il ne sera plus esclave, ses chaînes tombent », a-t-il déclaré à ses militants.

Et depuis quelques jours déjà, l'opposant a convié les populations togolaises à sortir massivement pour les manifestations des 20 et 21 septembre prochains dans les rues de Lomé et des différentes préfectures du pays. Dans son message de mobilisation, il explique que son combat n'est pas personnel et n'est dirigé contre qui que ce soit ou encore quelle que ethnie que ce soit. "C'est un combat pour le Togo", lance-t-il pour inviter les togolais à descendre encore plus massivement dans les rues en milieu de cette semaine.

Last modified on lundi, 18 septembre 2017 08:22
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer