Breaking News
Tikpi Atchadam Tikpi Atchadam

Des militaires visitent la maison d'Atchadam, l’opposition met le pouvoir en garde Featured

Written by  Sep 08, 2017

Le gouvernement cherche-t-il à arrêter Tikpi Atchadam ? La question reste posée depuis que le président du Parti national panafricain (PNP) a alerté ses collègues de l’opposition sur la présence des militaires autour de sa résidence. Les leaders de l’opposition se sont déplacés sur les lieux et ont témoigné leur solidarité à Me Atchadam, à l’origine de la donne actuelle.

Selon des informations données par le Chef de sécurité de Tikpi Atchadam, des militaires cagoulés, à bord de deux véhicules immatriculés FAT 0151 A et FAT 0162 A ont rodé autour de la maison du leader du PNP. Il a expliqué que l’un des militaires est descendu du véhicule et, caméra à la main, a filmé toute la maison, le quartier et les rues menant au domicile de Tikpi Atchadam.

Me Atchadam avait lui-même déclaré il y a quelques jours, il avait déclaré sur France 24 et TV5 qu’il craignait pour sa vie.

Les leaders du CAP 2015, du Groupe des 6, du PNP et du parti Santé du Peuple et autres se sont déplacés au domicile du président du PNP pour lui témoigner leur solidarité.

Intervenant à l’occasion, Brigitte Adjamagbo-Johnson a déclaré que l’opposition est désormais solidaires et que si le pouvoir touche à l'un d'entre eux, il devra les arrêter tous.

"Aujourd'hui, nos pensées sont en harmonie. Nous travaillons en solidarité. Donc ils vont devoir nous arrêter tous quand ils touchent à l'un d'entre nous", a indiqué pour sa part Nathaniel Olympio, président par intérim du Parti des togolais.

Également présent, le Chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre affirme que toute la classe politique est une et témoigne son soutien à Tikpi Atchadam.

L’opposition vient de boucler deux jours de manifestations pour réclamer le retour à la constitution de 1992 et le vote pour la diaspora. Le gouvernement togolais a adopté mardi un projet de loi devant limiter les mandats électifs et consacrer un scrutin à deux tour. L’Assemblée nationale est convoquée mardi pour l’étude dudit projet de loi.

Last modified on vendredi, 08 septembre 2017 20:27

Facebook

Fermer