Breaking News
Les manifestants dans la nuit à Deckon Les manifestants dans la nuit à Deckon

L’opposition togolaise dispersée à Deckon à coup de bombes lacrymogènes Featured

Written by  Sep 07, 2017

Ils sont dans les rues de Lomé depuis 8 heures du matin ce jeudi et ils comptaient y rester jusqu’à la chute du régime de Faure Gnassingbé. Alors que la nuit avance et que les autorités pensent qu’il est temps de libérer les rues, Jean-Pierre Fabre a livré une déclaration qui a donné du tonus aux manifestants qui ne réclament désormais que le départ de Faure Gnassingbé. A la place du départ du président togolais, ils sont dispersés actuellement par les forces de l’ordre et de sécurité à coups de gaz lacrymogènes.

C’est la débandade actuellement à Deckon et dans les quartiers Amoutievé, Doulassamé et Lycée-Tokoin. La foule des manifestants de l’opposition qui comptait occuper la place Deckon jusqu’à démission de Faure Gnassingbé est chargée par la police qui a reçu l’ordre de libérer les rues occupées toute la journée.

Galvanisés quelques heures plus tôt par une déclaration de Jean-Pierre Fabre qui appelle Faure Gnassingbé à négocier son départ et l’armée à se rallier au peuple dans les rues, plusieurs manifestants comptaient dormir à la place Deckon. Certains ont même fait le feu et préparaient des nourritures.

Mais ils ont été surpris par la descente de la police qui leur a demandé de libérer les lieux. Les gaz lacrymogènes ont vite pris la relève des discussions à partir de 22 heures GMT et l’on assiste à une course-poursuite dans les secteurs de Deckon.

La nuit sera cauchemardesque à Lomé.

Last modified on jeudi, 07 septembre 2017 22:37
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer