Breaking News
MIRAMBEAU
Tikpi Atchadam mercredi au point de chute de la manifestation Tikpi Atchadam mercredi au point de chute de la manifestation

Manifestation: Tikpi Atchadam appelle à changer le régime de Faure Gnassingbé Featured

Written by  Sep 06, 2017

La manifestation de l’opposition s’est plutôt bien déroulée mercredi dans les rues de Lomé de même que dans les localités de l’intérieur du pays. A Lomé, les manifestants encadrés par les forces de l’ordre et de sécurité ont envahi en début d’après-midi le bas-fond du Collège Saint Joseph pour écouter les leaders de l’opposition. Lors de son passage, Me Tikpi Atchadam est resté égal à lui-même. Pour lui, il faut chasser le régime.

Le leader du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam qui a déclenché la nouvelle donne sur le paysage politique togolais avec les manifestations du 19 août dernier était présent dans les rues de Lomé mercredi. Me Atchadam a marché aux côtés des autres leaders de l’opposition de Tokoin-Doumasséssé jusqu’au Bas-fond du Collège Saint Joseph.

Devant une foule des grands jours que l’opposition elle-même estime à 500 000 ou encore 1 million, mais qui pourrait être estimée autour de 200 mille selon d’autres sources (notamment policière), Tikpi Atchadam n’a pas mâché ses mots.

Le patron du PNP a appelé les manifestants à continuer la lutte et à marcher pour chasser le régime en place.

« Quand on prône l’apaisement, on ne garde pas des gens en prison et on ne juge pas des gens en cachette… A la Mecque, les clés de la Kaaba sont entre les mains d’une seule et même famille jusqu’à l’éternité. Mais au Togo et dans les Etats modernes, les clés des prisons ne se trouvent pas entre les mains d’une seule et même famille. Les clés des prisons se trouvent entre les mains de ceux qui gouvernent. Allons marcher, nous allons changer ce régime et on va libérer les personnes emprisonnées », a-t-il déclaré devant les militants de l’opposition.

Pour M. Atchadam, l’unité de l’opposition toujours demandée par la population est aujourd’hui une réalité et que la balle est dans le camp du peuple.

« Depuis 1990 vous avez voulu que l’opposition travaille ensemble. L’opposition est là. La balle n’est plus dans le camp de l’opposition. Elle est dans le camp du peuple et tout peuple debout arrive toujours à bout de n’importe quel dictateur », a-t-il lancé.

Le leader du PNP estime que le mouvement en cours dans le pays ne dépend pas d’un leader de l’opposition mais que c’est un plan de Dieu pour la libération du peuple togolais du joug de la dictature.

Last modified on mercredi, 06 septembre 2017 17:45

Facebook

Fermer