Breaking News
MIRAMBEAU
Les responsables des deux entités mardi devant la presse Les responsables des deux entités mardi devant la presse

CAP 2015 et le PNP se coalisent pour 'mettre fin au régime UNIR' Featured

Written by  Aoû 22, 2017

En conférence de presse conjointe mardi à Lomé, le CAP 2015 et le Parti national Panafricain (PNP) ont de nouveau condamné la répression des manifestations synchronisées du parti de Tikpi Atchadam le samedi dernier. Ils lancent une opération ville morte vendredi prochain et appellent tous les partis de l’opposition et les organisations de la société civile à les rejoindre pour mettre fin au régime RPT-UNIR qu’ils jugent « incompatible avec l’intérêt supérieur de la nation togolaise».

Les deux entités de l’opposition togolaise ne comprennent pas pourquoi des militants et responsables du PNP sont détenus dans les prisons civiles alors que les éléments des forces de défense et de sécurité auteurs de la répression sont en liberté «prêts à se livrer à d’autres macabres besognes ».

« Au regard des menaces proférées par le ministre de l’administration territoriale et celui de la sécurité, tout semble aujourd’hui porter à croire que les violences avaient été soigneusement planifiées par le régime RPT-UNIR pour étouffer les revendications légitimes des populations togolaises dans le seul but de se maintenir au pouvoir malgré le rejet massif dont il est l’objet de toute part », ont accusé mardi le PNP et le CAP2015.

Dans leur déclaration conjointe, le CAP2015 et le PNP indiquent que le bilan s’élève à ce jour à au moins 4 morts et de nombreux blessés dont certains se trouvent dans un état d’extrême gravité. Les responsables de ces formations se sont inclinés devant la mémoire des personnes décédées lors de ces manifestations.

Le CAP2015 et le PNP promettent que ces sacrifices ne resteront pas vains et se disent déterminés à poursuivre le combat commun pour la libération du Togo. Le but selon les responsables de ce regroupement et de ce parti politique est de mettre fin au régime UNIR qu’ils jugent incompatible avec l’intérêt supérieur de la nation togolaise.

CAP2015 et le PNP fondent leur collaboration sur une plateforme politique dont les grandes lignes portent sur l’intensification de la mobilisation populaire pour exiger la libération des personnes arrêtées lors des manifestations du week-end ; l’arrêt des arrestations, des poursuites et des violations à l’encontre des dirigeants et militants du PNP ; la mise sur pied d’une commission d’enquête internationale indépendante pour déterminer les responsables des violations contre les populations civiles lors des manifestations des 19 et 20 août derniers.

« CAP 2015 et le PNP décident de faire de la journée du vendredi 25 août une journée de recueillement et de prières en hommage aux victimes des massacres des 19 et 20 août 2017. A cet effet, CAP2015 et le PNP demandent à toutes les forces vives de la nation de cesser toute activité professionnelle et économique toute la journée du vendredi 25 août 2017 de 6 heures à 18 heures », lit-on dans leur déclaration conjointe.

Par ailleurs, les deux entités lancent un appel à tous les partis politiques de l’opposition et aux organisations de la société civile afin qu’ils rejoignent cette initiative unitaire de libération du Togo.

Soulignons que cette conférence de presse fait suite à l’appel lancé dimanche dernier par Tikpi Atchadam à Jean-Pierre Fabre et à toute l’opposition pour une grande mobilisation pouvant relancer les manifestations de rues.

Last modified on mardi, 22 août 2017 11:53
  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook

Fermer