A Kpinzindè, Sandou-Assimarou Gnassingbé règne avec le maraîchage

Written by  Anselme AVI (Stagiaire) Mai 26, 2020

La culture maraîchère est en plein essor dans le village  d’Agban, canton de Kpinzindè, préfecture de la kozah. Dans ce village, Sandou-Assimarou Gnassingbé y a fondé une ferme dédiée à la culture maraîchère.

Depuis une dizaine d’année, M. Gnassingbé s’adonne à l’agriculture biologique dans cette ferme  qui s’étend sur une superficie de 10 ha. Il produit dans cette ferme plusieurs variétés de légumes et fruits, plus particulièrement à contre saison.

Dans sa volonté d’apporter une innovation dans la culture maraîchère, Sandou-Assimarou Gnassingbé s’est également engagé dans la production d’oignons et de pastèques.

« Pour cette année, nous avons eu pour, un rendement de 40 tonnes, sur 2 ha de production d’oignons. Quant aux pastèques, sur 1 ha on a un rendement de 20 tonnes. On note aussi  des rendements Positifs   au niveau des autres légumes et fruits », a-t-il laissé entendre.

Ces résultats satisfaisants résultent de la maîtrise des itinéraires techniques en maraîchage, le système d’irrigation,  du compost, gestion du travail, gestion administrative,  gestion financière…

Les produits issus de cette ferme sont de qualité en termes de goût, de conservation. Ils sont vendus sur le marché local et au Bénin.

Le président de la Fédération nationale des organisations des maraîchères du Togo, également vice-président du ROPPA ambitionne de réaliser dans les jours à venir un forage. Ce qui lui permettra de s’auto servir en dehors de la rivière Sara.

Ce nouveau système d’installation va donc lui permettre de faire face aux changements climatiques, notamment aux problèmes d’eau à la rivière de Sara.

La vitalité et le potentiel de nombreuses fermes sont étroitement liés à la présence d’un secteur agroalimentaire compétitif et dynamique, attirant aussi bien les jeunes agriculteurs que les consommateurs et les citoyens.

Fermer

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer