La transhumance sera au cœur du Forum National du Paysan Togolais

Written by  Jan 15, 2020

Au Togo comme partout dans la sous-région, la problématique de la transhumance devient de plus en plus inquiétante. Presque chaque mois, quelque part dans une localité il y a un affrontement sanglant qui oppose cultivateur et éleveur  à cause de la dévastation des champs par les  animaux. Pour aider à décrisper les tensions, le ministère en charge de l’agriculture au Togo a choisi de s’appesantir beaucoup sur le Plan Opérationnel de Gestion de la Transhumance (POGT) 2020 au cours du nouveau Forum National du Paysan Togolais qui a lieu du 23 au 25 janvier prochains à Kara.

Le plan de gestion de la transhumance assorti d’un plan opérationnel POGT fait un diagnostic et propose des solutions pour assurer une coexistence pacifique entre les peuples dans l’espace CEDEAO.

Il fera objet d’un des grands thèmes de communication à l’occasion Forum National du Paysan Togolais de cette année, selon une note du ministère de l’agriculture.

Il s’agira de renforcer le contrôle physique des bouviers aux points d’entrée et la collaboration transfrontalière et tout le dispositif sécuritaire dans la gestion  à travers la sensibilisation des populations sur la mise en place d’un système d’alerte précoce multisectoriel ;  prendre des textes administratifs et juridiques nécessaire définissant clairement les dispositions de pénalités relatives au pâturage nocturne, à l’entrée précoce et au départ tardif ainsi que la sédentarisation clandestine.

Ces sera également l'occasion de demander aux pays de provenance des animaux d’organiser en amont les transhumants en partance conformément aux textes communautaires en vigueur en la matière ; commanditer une étude approfondie sur l’étendue des espaces, la disponibilité en fourrages, en eau  pour le ranching et acquérir les domaines (achat ou bail)  conformément au code foncier domanial en vigueur au Togo.

Enfin intensifier l’épidémio-surveillance des maladies animales et  impliquer fortement les Rugga, les chefs peulhs, les chefs des communautés des éleveurs et les organisations des éleveurs et les impliquer dans la gestion.

Notons que le  plan opérationnel de gestion de la transhumance 2019, relève les résultats suivant pour  la campagne 2019 au Togo  zéro (0) conflit mortel  en 2019  comme en 2017  et 2018 , 08 incidents mineurs contre 09 incidents en 2018 , 10 370 têtes de  bovins enregistrés  pour une perception de taxe de 56 548 000  en 2019 contre 30 077 têtes de bovins transhumants en 2018 pour une perception de taxe de 65 000 000FCFA.

Last modified on mercredi, 15 janvier 2020 12:32
FNPT 2020
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer