Kako Nubukpo Kako Nubukpo

Eco: Nubukpo salue une bonne nouvelle mais reste vigilant Featured

Written by  Déc 22, 2019

C’est l’information du week-end. Le franc des Colonies Françaises d’Afrique (CFA) va disparaître et céder la place à l’Eco, appelé à devenir la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO). L’annonce a été faite samedi à Abidjan par les présidents français, Emmanuel Macron et ivoirien, Alassane Ouattara. Les réactions des anti-CFA, dont Kako Nubukpo, n’ont pas tardé.

L’ancien ministre togolais de la prospective a salué la réforme monétaire qui intervient au niveau de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Pour le Professeur Kako Nubukpo, il s’agit d’un moment historique, fruit de l’engagement pour le changement.

« Le moment historique que nous vivons aujourd’hui fait écho à notre engagement pour le changement ! Le passage du FCFA à l’Eco est une merveilleuse nouvelle pour l’avenir des pays qui l’utilisent ! », a indiqué Prof Nubukpo.

Si le Professeur de l’économie est satisfait, il note toutefois qu’il faut rester vigilant sur la question du régime de change.

« Nous resterons tout de même vigilants sur la question du régime de change qui devrait bientôt être résolue, la parité fixe étant transitoire », a-t-il ajouté.

La réforme en question

La réforme du franc CFA porte trois changements majeurs. Il s’agit d’abord du changement de nom. La nouvelle monnaie s’appelle Eco en lieu et place de CFA. Le 2e changement porte l'arrêt de la centralisation de 50% des réserves au Trésor français. Troisième point de la réforme: la France va se retirer "des instances de gouvernance dans lesquelles elle était présente.

Toutefois, la parité fixe avec l'euro du futur Eco, est maintenue. Logiquement, 1 Eco sera toujours égal à 655,96 Eco. Une disposition qui pourrait évoluer avec le temps et en fonction de la volonté des autres pays de la CEDEAO lorsqu'ils voudront rejoindre l'éco.

La France garde un rôle de garant en cas de crise mais n'est plus cogestionnaire. De plus, dans le cadre de la réforme qui entre en vigueur dès janvier 2020, chaque État aura la liberté de retirer ses réserves de change comme il le souhaitera du compte du Trésor français. Ledit compte sera définitivement fermé en 2020, de façon à marquer l'indépendance totale des États africains dans leurs politiques monétaires.

Fermer

Last modified on dimanche, 22 décembre 2019 22:09
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer