Breaking News

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 763
Illustration Illustration

Togo: une manifestation anti-CFA autorisée à Lomé mais interdite à Kara Featured

Written by  Fév 22, 2019

Le président de la Délégation spéciale de la commune de Kara, faisant office du maire de la ville vient d'interdire les manifestations prévues samedi contre le CFA. Une lettre a été envoyée jeudi au représentant du Comité national anti-CFA dans ce sens. Seul le sit-in prévu devant l'ambassade de France au Togo par ce comité que préside le pasteur Edoh Komi pourra se tenir.

En effet, par courrier en date du lundi 18 février dernier, le représentant du Comité Anti CFA du Togo a informé la Délégation spéciale de la commune de Kara de  la tenue d'une manifestation contre le CFA.

Elle est devrait être faite à travers une marche le samedi 23 février à partir du CEG Tomdé pour chuter devant les locaux de l'Agence auxiliaire de la BCEAO Kara.

Dans le même temps, il est annoncé à Lomé un sit-in devant l'ambassade de France au Togo. Des appels à manifester appelés par Pasteur Edoh Komi.

Les  manifestations du 23 février annoncées essentiellement  à Lomé et à Kara s'inscrivent dans le cadre de la Journée de mobilisation africaine contre le franc CFA.

Ce qui est loin de recevoir l'approbation des autorités administratives de  Kara, une ville située environ 400 Km au nord du Togo.

« J'ai l'honneur de porter à votre connaissance que je marque un avis non favorable pour cette manifestation que vous devez sursoir impérativement dans la ville de Kara », a écrit Wella Tchandao.

Aucun motif valable devant justifier la décision de l'autorité n'a été évoqué dans la note.

Pour les organisateurs, c'est une décision qui n'a aucun fondement juridique mais plutôt exprime une volonté d'étouffer les efforts engagés contre le CFA.

« Cette décision est inique et ne repose sur aucun fondement juridique. Elle n'est pas motivée et c'est la tradition des autorités, celle de faire toujours entorse aux lois qu'elles ont elles-mêmes votées », a déploré Pasteur Edoh Komi.

Pour cet homme de Dieu, la lutte contre le FCFA est plus spirituelle car elle va résolument et irréversiblement déboucher sur la rupture du cordon ombilical entre la France et les pays de la zone Franc .

« Il faut se vêtir de toutes les armes surtout spirituelles  pour venir à bout de ces contingences », soutient-il.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer