Breaking News

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/components/com_k2/models/item.php on line 877

Agriculture: l’expertise nigériane pour une appropriation du TIRSAL Featured

Written by  Mai 29, 2018

Le Togo s’est doté d'un mécanisme innovant et incitatif de financement du secteur agricole. Le mécanisme dénommé TIRSAL (Togo Incentive-Based Risk Sharing System for Agricultural Leading) a été lancé le 25 avril dernier par le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé. En vue de permettre aux différents acteurs de la chaîne agricole de maîtriser le fonctionnement du TIRSAL, une session de formation de trois jours a été ouverte mardi à Lomé par le ministre togolais en charge de l’agriculture, Col. Ouro-Koura Agadazi. La formation est animée par un groupe d’experts venus du Nigéria.

Si l’agriculture togolaise a connu des évolutions ces dernières années et enregistre des excédents quasi annuels sur les dix dernières années, le défi de la transformation peine à être relevé. L’excédent agricole est toujours vendu à l’état brut réduisant ainsi le bénéfice que devrait tirer le paysan.

Dans la nouvelle politique agricole du Togo, la transformation reste une priorité pour rendre compétitif le secteur agricole pour ainsi réussir la mutation de l’agriculture togolais de son état traditionnelle vers une agriculture de marché.

C’est dans ce cadre d’ailleurs s’inscrit la démarche de la mise en place des agropoles, 10 au total d’ici à 2030 pour éradiquer la pauvreté et créer de l’emploi.

Mais la mise en place de ces agricoles ne pourra possible que grâce à l’intervention du secteur privé et des banques. Seulement voilà, les financiers rechignent depuis des années à financer le secteur agricole au Togo craignant des risques.

Le TIRSAL, qui se veut un mécanisme incitatif de financement du secteur agricole, offrira désormais cette possibilité aux investisseurs d’intervenir dans le secteur agricole togolais sans craindre des risques.

Pour une appropriation et bonne mise en œuvre de ce mécanisme, des experts venus du Nigéria, où un mécanisme pareil a été mis en place avec des résultats à la clé, vont former les différents acteurs de la chaîne agricole. Les formations ont démarré mardi à Lomé avec les tous les directeurs et chefs de projets du ministère de l’agriculture.

« A l’issue de cette formation, les participants iront sur le terrain pour former à leur tour non seulement les agriculteurs mais aussi les Ongs, les banquiers, les courtiers, les collectivités locales qui gèrent le foncier pour que tous ces acteurs s’approprient le TIRSAL », a indiqué Ouro-Koura Agadazi.

La session qui dure trois jours porte sur des thématiques comme la gestion du foncier, les techniques culturales, la maîtrise du climat, le financement bancaire, etc.

Le gouvernement togolais a mis en place un panier de fonds pour mobiliser 65 milliards de Fcfa comme capital d’amorçage. L’objectif affiché est de lever à terme, 650 milliards de Fcfa.

Ce fonds devrait favoriser l’accroissement de prêts bancaires au secteur agricole à 5% dans un délai de 10 ans, intensifier les prêts aux petits exploitants agricoles pour atteindre 50% du portefeuille total des financements octroyés au secteur. Il permettra par ailleurs d’accompagner un millions d’agriculteurs d’ici 2021, puis réduire le taux d’intérêts des crédits octroyés de 15 à entre 7,5 et 10,5%.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer