Breaking News

Le PNUD inculque à l’administration togolaise la théorie du changement

Written by  Nov 20, 2017

Le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) accompagne le Togo dans la finalisation de son Plan national de Développement (PND) qui couvrira la période 2018-2022. Un programme qui doit poser les bases d'une émergence togolaise à l’horizon 2030. Et l’ambition des autorités est d’élaborer des projets et programmes qui prennent en compte les aspirations des populations. C’est dans cette optique que depuis lundi, des cadres togolais chargés de la planification sont formés sur le concept de « la théorie du changement ».

La planification classique adoptée par les pays dont le Togo est souvent menée sans l’intégration explicite des besoins réels des populations. Conséquence, les impacts attendus ne sont toujours pas au rendez-vous après la mise en œuvre des projets et programmes.

Dans la perspective de la finalisation et de l’adoption du PND, le Togo a sollicité l’appui du PNUD pour former les cadres nationaux sur les exigences en matière de planification du développement avec prise en compte des besoins des populations et de toutes les parties prenantes sur le choix du changement souhaité.

Le concept est dénommé « Théorie du changement ». Selon les experts du PNUD, la théorie du changement est un concept qui a trait à la façon dont les activités sont censées produire un ensemble de résultats qui contribuent à la réalisation des changements attendus et des impacts finaux prévus.

« Les programmes et projets doivent prendre en compte les besoins de toutes les couches, les risques, les hypothèses, comment quitter une situation négative à une situation positive, comment quitter une situation à laquelle les gens n’étaient pas impliqués à une situation où les opinions sont prises en compte », a affirmé Mamadou N’Daw, l’expert formateur.

A l’issue de cette formation, les cadres togolais en charge de la planification des politiques publiques seront à même de prendre en compte les aspirations de toutes les parties et procéder à une bonne analyse des défis, solutions, le choix des stratégies et de l’ambition du développement pour le pays.

Homevor Estri, le secrétaire général du ministère de la planification a salué l’opportunité de cette formation qui est un grand atout dans le cadre de l’actualisation des politiques sectorielles et de la planification.

Durant les dix jours que dure le séminaire, l’application de la théorie du changement sera approfondie par les participants sur des cas concrets de politiques et stratégies de développement afin de s’assurer qu’elles sont en phase avec les objectifs de développement durable.

Last modified on lundi, 20 novembre 2017 22:54
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer