Breaking News

Nubukpo à l’OIF: "J'ai juste des valeurs, des principes et une passion: l'Afrique" Featured

Written by  Déc 09, 2017

Il a déjà perdu son poste de ministre au Togo pour cause de ses prises de position au sujet du Franc CFA. L’économiste togolais, Kako Nubukpo perd également son poste de Directeur de la Francophonie numérique pour n’avoir pas fait de cadeau au président français, Emmanuel Macron qui a réagi de façon "imprécise et déshonorante" sur la question de cette monnaie coloniale qui maintient les ex-colonies françaises dans la « servitude volontaire ». Mardi dernier, l’ancien ministre togolais s’est vu notifié dans un premier son limogeage et par la suite la suspension de son poste de Directeur de la francophonie numérique au motif que certains chefs d’Etat auraient protesté contre sa réponse adressée à Macron. Le professeur Nubukpo n’a pas manqué de répondre à la Francophonie.

Mardi dernier, suite à des pressions politiques, la Secrétaire Générale de la Francophonie et l’Administrateur de cette organisation ont mis fin de manière aux fonctions de Kako Nubukpo. Selon toute vraisemblance, ce limogeage faite suite à une tribune «sur M. Macron et le FCFA», publiée la semaine dernière. Le reproche est souligné dans la notification qui a été remise à l’économiste togolais.

Mais l’économiste togolais, qui a constaté le viol de toutes les règles élémentaires du licenciement a refusé de  démissionner pour des questions de principe. C’est alors que les instances de l’OIF lui notifient la « suspension de fonctions à titre conservatoire ». Kako Nubukpo a par la suite désigné un avocat pour le procès.

Mais pour l’heure, des informations indiquent que son salaire a été suspendu et que ses matériels lui ont été retirés, même son e-mail de fonction.

Et déjà, le nom du président ivoirien, Alassane Ouattara réapparait dans ce déboire du Professeur Nubukpo. Accusé il y a quelques mois d’avoir été celui qui a convaincu le Chef de l’Etat togolais à le virer du gouvernement actuel, le président ivoirien serait celui qui aurait interpellé Michaëlle Jean à New-York en marge de l’Assemblée générale de l’ONU en septembre dernier.

Pour plusieurs, la  mention “protestations des Chefs d’Etats” qui figure dans la notification remise mardi à Kako  Nubukpo en dit long.

Et pendant que la polémique s’enflamme sur les réseaux sociaux et dans plusieurs débats, le Professeur Kako Nubukpo a décidé de répondre à la Francophonie et à ceux qui tirent les ficelles de cette organisation.

« Tout individu a le choix de vivre pour ses ambitions ou ses convictions. À chaque fois que les deux sont entrées en contradiction j'ai choisi d'être le porte-voix de mes convictions », a-t-il posté sur sa page facebook.

Kako Nubukpo précise qu’il n’a pas d'ennemis. « … J'ai juste des valeurs, des principes et une passion : l'Afrique », a-t-il conclu.

Last modified on samedi, 09 décembre 2017 12:08
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer