Breaking News

Togo: le Conseil de l’Entente appelle à un dialogue dans les meilleurs délais Featured

Written by  Nov 25, 2017

La situation sociopolitique qui prévaut au Togo ces derniers mois porte préjudice aux  efforts consentis jusque-là par les Ministres en charge de la sécurité des frontières du Conseil de l'Entente. Le Conseil de l'Entente qui clôturait vendredi à Lomé  la deuxième réunion annuelle de ces ministres, a  en dehors des multiples recommandations,  invité les acteurs politiques togolais à trouver sous peu la solution à la crise. L'institution se réjouit par ailleurs de ce que pouvoir et opposition aient déjà commencé par prendre langue avec des médiateurs pour une sortie de crise définitive.

La deuxième réunion annuelle des ministres en charge de la sécurité et des frontières a été placée sous le thème "la lutte contre la cybercriminalité dans les Etats membres de l'Espace Entente: l'expérience ivoirienne".

La rencontre qui a enregistré la participation des chefs des services de sécurité et de renseignement du Togo, du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d'Ivoire et du Niger a permis de faire le point de la situation sécuritaire dans les Etats membres du Conseil de l'Entente, le bilan de la gouvernance sécuritaire et le point de la gestion des espaces frontaliers des Etats membres.

Encourager la création de structures autonomes de gestion des frontières dans  les Etats membres qui n'en ont pas, renforcer la coopération transfrontalière à travers la mise en place de plateformes de coopération sécuritaire entre les Forces de Défense et de Sécurité de l'Espace Entente d'une part et de coopération entre les élus locaux et les chefferies traditionnelles des espaces frontaliers dans l'Espace d'autre part, ont été entre autres recommandations issues de la réunion.

"Bien que le Ghana ne fait pas partie de l'Espace Entente, il ne saurait être laissé de côté lorsqu'il s'agit des questions de sécurité", a promis Yark Damehame, ministre togolais en charge de la sécurité à l'ouverture de la rencontre.

La réunion de Lomé s'est aussi préoccupée de la situation sociopolitique tendue qui prévaut au Togo depuis le mois d'août.

Les ministres qui disent regretter que les manifestations organisées depuis lors ont dégénéré et provoqué des pertes en vies humaines en appellent à un dialogue.

"Les Ministres en charge de la sécurité et des frontières du Conseil de l'Entente lancent un appel vibrant et fraternel aux Autorités et à l'opposition togolaise en vue de renouer le fil du dialogue dans les meilleurs délais possibles", mentionne la déclaration ayant sanctionnant les travaux.

Parallèlement, Patrice Kouame, Secrétaire exécutif du Conseil de l'Entente a été reçu en fin de soirée par Faure Gnassingbé, Président de la République du Togo.

M. Kouame est allé faire part au Chef d'Etat du désir du Conseil de voir la crise togolaise résolue dans les prochains jours.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer