Breaking News
Robert Dussey et le président Mohamed Ould Abdel Aziz Robert Dussey et le président Mohamed Ould Abdel Aziz

L’accord d’association entre la CEDEAO et la Mauritanie prend forme Featured

Written by  Oct 30, 2017

La première session du Conseil d’Association s’est tenue le 27 octobre 2017 à Nouakchott en Mauritanie, dans le cadre de l’Accord d’Association entre la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Mauritanie. C’est le Professeur Robert DUSSEY, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine de la République Togolaise, président en exercice du Conseil des Ministres de la CEDEAO qui a co-présidé la réunion avec Naha Mint HAMDI OULD MOUKNASS, Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme de Mauritanie.

La rencontre fait suite à la signature de l’Accord par toutes les parties. Elle avait pour objectif de faire le point des besoins pour le démarrage effectif de son application et convenir des mesures et activités prioritaires ainsi que le chronogramme et les modalités de mise en œuvre.

C’est Isselkou Ahmed IZID BIH, Ministre des Affaires Etrangères de la République Islamique de Mauritanie, qui a ouvert la séance en présence du Président de la Commission de la CEDEAO et le représentant du Président de la Commission de l’UEMOA, membres du Conseil.

L’Accord d’Association entre la CEDEAO et la Mauritanie contribuera à accroitre les échanges commerciaux entre les Etats, stimuler l’investissement et le développement en Mauritanie. Le document met l’accent sur la nécessité de prendre les mesures idoines en vue de démarrer la mise en œuvre de l’Accord signé.

Les travaux ont permis au Conseil de souligner la nécessité d’engager rapidement la mise en œuvre de l’Accord en attendant sa ratification.

« A cet égard, il a décidé de son application provisoire conformément à l’article 22. Il a demandé à la Commission de la CEDEAO et à la Mauritanie de procéder avant la fin novembre 2017, à la notification mutuelle de l’application provisoire », indique la note sanctionnant les travaux.

De même, les Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA et la partie mauritanienne ont été instruites afin d’engager les travaux préparatoires pour la mise en œuvre complète de l’Accord.

Des mesures et activités prioritaires ont été arrêtées pour la mise en œuvre de l’Accord d’Association. Il s’agit de la mise en œuvre par la Mauritanie du Tarif Extérieur Commun (TEC) et du Schéma de Libéralisation des Echanges (SLE) de la CEDEAO, dans le cadre de l’application provisoire de l’Accord d’Association.

Le Conseil en question a également adopté une feuille. Il a instruit la Commission de la CEDEAO d’élaborer, en collaboration avec la partie mauritanienne, un projet de budget indicatif avec une répartition des charges entre les parties.

Les propositions devraient être soumises aux Co-Présidents du Conseil d’Association au plus tard le 15 décembre 2017.

La question de la libre circulation des personnes et des biens a été également abordée lors des travaux. Elle a été reconnue importante. Et le conseil a recommandé que soit accélérée la mise en œuvre des dispositions relatives prévue par l’Accord d’Association.

L’importance de la libre circulation des capitaux a également été notée. Cela devra favoriser les échanges, le développement des investissements et l’emploi des jeunes.

Par ailleurs, l’accord d’Association signé entre la CEDEAO et la Mauritanie emmènera ce pays à mettre en œuvre l’APE. De même la Mauritanie a réitéré son engagement de signer l’APE dans les meilleurs délais.

La 2ème Session ordinaire du Conseil d’Association est annoncée pour mars 2018 à Lomé, au Togo.

En marge des travaux, le Chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey a été reçu par le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer