Breaking News
Face à face entre manifestants de l'opposition et forces de l'ordre à Lomé Face à face entre manifestants de l'opposition et forces de l'ordre à Lomé

Togo: les Etats-Unis et la France condamnent et exhortent  Featured

Written by  Oct 26, 2017

Les Etats-Unis et la France se prononcent sur la crise sociopolitique que traverse le Togo depuis le 19 août.  Dans des communiqués publiés mardi et mercredi ces deux pays appellent respectivement à des  réformes, condamnent des violences notées lors des diverses manifestations et fustigent la décision du gouvernement d’interdire des manifestations en semaine.

En effet, à travers la voix de Heather Nauert, Porte-parole du Département des Etats Unis, le pays de l’Oncle Sam, indique qu’il est profondément préoccupé par l’escalade de la violence et les restrictions à la liberté d’expression et de réunion liées aux protestations sur les réformes constitutionnelles proposées au Togo.

La Maison blanche  condamne la décision du gouvernement  de restreindre les manifestations pendant les jours ouvrables,  l’arrestation de l’Imam Djobo Alassani  et appelle à l’autorité togolaise à  défendre les droits humains de ses citoyens notamment leur liberté d’expression, de réunion pacifique et liberté sur Internet et à faire en sorte que les personnes arrêtées lors des manifestations bénéficient du droit à une procédure régulière.

« Nous exhortons toutes les parties à renoncer à la violence. Nous encourageons le gouvernement et l’opposition à engager un dialogue sans conditions préalables, ce qui est la seule solution à l’impasse actuelle », conclut le communiqué du  Département d’Etat des Etats-Unis.

De son côté, la France dans un communiqué publié ce mercredi, appelle l’opposition et le gouvernement à un dialogue immédiat pour aboutir à des réformes politiques. Elle demande également au pouvoir de Lomé de respecter le droit de manifester.

« Nous souhaitons que le gouvernement togolais respecte le droit de manifester. Les manifestations doivent s’exprimer de façon pacifique », recommande le communiqué de la porte-parole du Quai d’Orsay, Agnès Romatet-Espagne,  qui ajoute  « la France appelle à l’ouverture d’un dialogue immédiat qui doit amener aux réformes politiques attendues, en particulier la révision de la constitution prévoyant la limitation à deux mandats présidentiels et l’instauration d’un scrutin présidentiel à deux tours ».

Cette sortie des USA et de la France va à l’encontre de la CEDEAO, l’Union Africaine et de  l’UNOWAS qui dans un communiqué en date du 04 octobre dernier ont demandé au gouvernement togolais  de fixer la date du référendum pour une sortie de crise.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer