Breaking News
Didier A.

Didier A.

Emmanuel Adébayor s’est prononcé sur la crise politique en cours dans son pays. Le capitaine des Eperviers du Togo, comme en 2015, a pris fait et cause pour le Chef de l’Etat togolais. Le ballon d’or africain 2008 condamne les morts enregistrés depuis le 19 août et estime que le départ de Faure Gnassingbé n’apportera rien à la jeunesse en quête de l’emploi.

Le Chef de l’Etat togolais était en tournée vendredi dernier dans la région des Savanes. Faure Gnassingbé a eu l’occasion d’échanger avec les populations de plusieurs localités de la région à qui il a promis prendre prochainement des dispositions pour améliorer leurs conditions de vie.

Après plus de deux semaines de trêve, l’opposition togolaise descend de nouveau dans les rues de la capitale et des localités de l’intérieur dans le cadre de trois jours de manifestations visant à obtenir du pouvoir de Faure Gnassingbé, le retour à la constitution de 1992, le vote de la diaspora, la libération des détenus, entre autres. Mobilisant lundi les populations de Lomé et de ses environs à sortir massivement dans les rues, Me Dodji Apevon n’a pas manqué d’égratigner les intellectuels togolais qu’il accuse de ne pas aider le pays dans ces moments difficiles.

Le Mouvement des Jeunes pour la Paix (MJP) a de nouveau mobilisé plusieurs jeunes de Lomé samedi pour une course populaire. Cette course s’est déroulée entre le Carrefour Avedji-Limousine et l’Ecole primaire de Wognome à Adidogome. L’édition de ce samedi a été particulière. Les jeunes participants à la course ont donné des coups de balai au carrefour Y qui a servi de lieu de rassemblement. La course a été sanctionnée par une déclaration.

La carte des scores des pays participants au processus compétitif de sélection aux différents programmes du Millenium Challenge Account (MCA) ont été publié jeudi par le Millenium Challenge Corporation (MCC). Les données publiées indiquent que le Togo maintient le cap des réformes.

Au Libéria, le processus électoral connaît quelques soucis. La Cour suprême du pays pense qu’il y a des préalables à observer avant la tenue du 2e tour du scrutin prévu pour le 7 Novembre prochain. La décision de la cour fait suite à des recours formulés par certains partis ayant pris part au 1er tour de l’élection présidentielle. Pour éviter le blocage qui se profile, les Chefs d’Etat en exercice de la CEDEAO, le togolais Faure Gnassingbé et de l’UA, le guinéen Alpha Conde ont discuté mercredi avec les acteurs politiques libériens.

La crise politique est encore d’actualité et la tension est toujours vive. Mais le gouvernement togolais avance. La preuve en est que, même amputée des membres de l’opposition parlementaire, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) s’est dotée d’un bureau présidé par un membre du parti au pouvoir. Dans la foulée le ministre de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi annonce la tenue des élections législatives au plus tard le 14 juillet.

La crise sociopolitique en cours au Togo ne laisse pas insensibles les autres dirigeants de l’Afrique de l’Ouest. Des initiatives se prennent pour la résolution de la crise. La dernière en date est celle du Président ghanéen, Nana Akufo-Addo. Le dirigeant ghanéen a fait part de sa préoccupation concernant les évènements en cours au Togo lors d’une rencontre qu’il a eue lundi avec des chefs du territoire traditionnel Anlo-Aflao dont Togbega Amenya Fiti V, le chef suprême d'Aflao.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer