Didier A.

Didier A.

Trente ans après le soulèvement populaire d’octobre 1990 et au bout de vingt-sept rounds de négociations entre pouvoir et opposition, le Togo a renforcé son architecture démocratique. C’est ce que soutiennent Jean-Paul Agboh-Ahoulété et Louis Magloire Keumayou.  Dans le livre « Togo - Une démocratie en construction » paru lundi en France, les auteurs assurent que cette consolidation de la démocratie s'est traduite par des réformes constitutionnelles et institutionnelles intervenues en mai 2019.

Le recours en invalidation de la candidature de Faure Gnassingbé introduit par Jean-Pierre Fabre est rejeté par la Cour constitutionnelle. M. Fabre contestait la procédure ayant conduit à l’adoption de l’article 158 de la Constitution dont les dispositions effacent tous les mandats déjà effectués et visés aux articles 52 et 59 de la Constitution. Ce faisant, l’ex-Chef de file de l’opposition conteste la nouvelle candidature de Faure Gnassingbé. Les juges de la Cour évoquent 4 motifs pour rejeter la requête.

L’élection présidentielle du 22 février se déroule dans le strict respect du cadre légal. C’est ce qu’a indiqué dimanche le ministre togolais de la fonction publique. Reçu par New World TV, Gilbert Bawara a évoqué le processus électoral avant de s'étaler longuement sur le bilan des 3 mandants de Faure Gnassingbé. Après avoir énumérer les efforts faits dans les différents domaines, le porte-parole du gouvernement reconnaît que certaines choses auraient dû être faites différemment et assure que des enseignements ont été tirés. Se prononçant sur la compétition, M. Bawara, qui met en garde les opposants contre la contestation des résultats, exclut toute surprise venant des 6 adversaires de Faure Gnassingbé. Pour lui, le Chef de l’Etat sortant pliera les débats le 22 février prochain à l’issue du 1er tour du scrutin pour continuer à diriger.

Il est généralement admis que celui qui dit comprendre la situation politique togolaise n’a rien compris. La matière politique étant dominée dans le pays par plusieurs entités. Plusieurs s’accordent également à dire que beaucoup de choses se jouent dans le spirituel. Et alors que le pays avance vers une nouvelle élection présidentielle, un homme de Dieu annonce l’issue du scrutin et bien d’autres choses à venir dans le pays.

Prophète Roger Gnaouto est le leader du Ministère International l'Eternel est Dieu (MIED). Cette église est basée à Agoè dans la capitale togolaise. L’homme de Dieu révèle un certain nombre d’évènement concernant la nation togolaise.

Après l’Université de Lomé, l’Institut national d'assurance maladie (INAM) a posé ses valises samedi à l’Université de Kara. L’organisme public en charge de la couverture maladie y tient la Journée de l’assurance maladie des étudiants (JAME). La démarche de la structure dirigée par Myriam Dossou-d'Almeida est de parvenir, tout comme à Lomé, à l’assurance maladie des étudiants de Kara.

C’est un autre aller-retour rapide Lomé-Libreville-Lomé qu’a effectué jeudi le Chef de l’Etat togolais. Faure Gnassingbé a évoqué avec Ali Bongo la coopération bilatérale et les questions d’ordre sécuritaire. Le Président s'est offert un bain de foule des ressortissants togolais vivant au Gabon à sa sortie de l'aéroport de Libreville.

Après une déconnexion forcée depuis mercredi soir, plusieurs abonnés de Togocom sont de retour en ligne. La connexion internet a finalement été rétabli aux environs de 16 heures GMT. Alors que des utilisateurs ont fait un lien avec l’élection présidentielle à venir, l’opérateur évoque un problème intervenu sur le câble sous-marin.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a procédé mercredi au tirage au sort du positionnement des candidats sur les bulletins de vote. Mouhamed Tchassona-Traore sera le 1er sur le bulletin. Jean-Pierre Fabre est 6e et Agbeyome Kodjo se place à la dernière position sur le bulletin. En course pour un 4e mandat, Faure Gnassingbé est 4e.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer