Cela fait déjà plus de 5 ans que  les sociétés ScanTogo, Cimtogo et GranuTogo se sont associées pour créer la Fondation HeidelbergCement-Togo. L’organisation dirigée par Eric Goulignac a pour but principal d’accompagner les communautés locales pour la promotion de l’auto-développement endogène. Vendredi un voyage de presse sur Tabligbo, une ville située à 79 Km de Lomé a été organisé en vue de permettre aux journalistes de constater de visu les réalisations de la Fondation dans la localité. Malgré les efforts de HeidelbergCement-Togo, des défis restent encore à relever surtout  en termes d’employabilité des autochtones.

Le gouvernement togolais donne une nouvelle orientation au projet CIZO dans le canton de Sédomé (22 Km de Tabligbo) dans la Préfecture de Yoto. En étroite ligne avec ce projet qui ambitionne d'électrifier 550 ménages grâce à des kits solaires individuels, le chef de l'Etat, Faure Gnassingbé a lancé mercredi dans le village de Sikpé-Afidégnon le concept de "Communauté connectée de demain". C'est un projet pilote qui fait suite au premier conseil des ministres délocalisé qui a eu lieu, le 13 février dernier dans ladite préfecture.

La Fondation HeidelbergCement-Togo de SCAN Togo a lancé lundi à Monénou dans le canton de Tokpli, trois projets sociaux en vue de contribuer à la lutte contre la pauvreté dans la localité. Ils ont été lancés par Yawo Alibo, préfet de Yoto en présence d'Eric Goulignac, Directeur général de ScanTogo et de l'Ambassadeur de l'Allemagne au Togo, Christoph Sander.

La 34e édition de Hogbezan, la fête traditionnelle des populations de la préfecture de Yoto a été célébrée samedi. L’apothéose s’est déroulée sur le terrain du CEG Tabligbo Ville 1. Elle a enregistré la présence des ministres Georges Aïdam et Octave Nicoué Broohm. C’était un moment de communion fraternelle et d’engagement pour le développement harmonieux du milieu.

Les richesses du sous-sol togolais ne profitent pas encore aux communautés hôtes. L’inexistence des infrastructures de base de qualité notamment des routes, des écoles, des hôpitaux et les conditions de vie déplorables des populations de ces communautés en sont la preuve. Malgré plusieurs appels et l’adoption des dispositions obligeant les entreprises minières à remplir leur responsabilité sociétale, rien ou presque n’a encore changé. Plutôt, l’on assiste à des violations de droits humains et à une pauvreté endémique dans ces communautés. Dépassés, certains chefs traditionnels des préfectures de Vo et de Yoto viennent de monter au créneau et en appellent aux autorités togolaises.

Le Projet de développement communautaire et des filets sociaux (PDCplus)  est à l'heure du bilan. Le projet arrive à échéance dans quelques jours. Ses responsables ont entamé mardi une visite de terrain dans les différentes régions où des microprojets ont été réalisés. Presque dans chacune des régions,  le PDCplus a fait des heureux à travers ses divers "chefs d'œuvre". 

La formation politique les Forces Démocratiques pour la République (FDR), le parti qui entend recréer l'espoir au sein du peuple Togolais, a installé son bureau préfectoral dans le Yoto. La cérémonie s’est déroulée samedi dernier à Tabligbo en présence de Me Dodji Apévon.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer