Breaking News

Le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, Damehame Yark s’est prononcé jeudi sur l’arrestation du 1er porte-parole du mouvement « En Aucun Cas ». Foly Satchivi a été arrêté mercredi au siège de l’Ong Novation Internationale où il allait tenir une conférence de presse sur la situation politique actuelle. Pour le général Yark, le jeune activiste a outragé les forces de l’ordre et de sécurité.

Le Général Yark Damehane a interdit vendredi toute manifestation de rue au Togo durant la période du 23 juillet au 1er août prochains. Le ministre de la sécurité et de la protection civile justifie sa décision par les différentes rencontres internationales en vue dans le pays. Toutefois, elle ne devrait pas impacter la série des meetings entamée par la Coalition des 14 partis politiques de l'opposition.

Il est commémoré mardi la journée internationale contre l’abus et le trafic illicite des drogues. Le thème choisi est : « Ecouter d’abord ». Dans un message circonstanciel adressé aux togolais, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Damehame Yark a appelé les familles à commencer la prévention en écoutant leurs enfants qui en ont besoin pour s’épanouir. Par ailleurs, il annonce un projet pour lutter contre la consommation en milieu scolaire.

Le Général Yark Damehame  a présenté  vendredi le bilan de l’opération Koudalgou 2018, une action commune de sécurisation des  frontières  entre le Togo, le Bénin, le Burkina-Faso et le Ghana. L’opération a pour but de combattre la criminalité transfrontalière. Elle a permis aux forces de l’ordre de mettre le grappin sur 95 présumés trafiquants d’enfants et détenteurs de fusils. Le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile et ses homologues ont félicité leurs agents pour la réussite efficiente de l’opération  et comptent rééditer  le même « exploit ».

La 3e réunion annuelle des ministres en charge de la sécurité et des frontières du Conseil de l’Entente a pris fin vendredi à Lomé. La rencontre qui  a enregistré la participation des délégations des cinq pays du Conseil  a été consacrée à l’examen du projet de Mécanisme Entente de Renseignement. Les Experts en sécurité ont condamné les attaques terroristes perpétrées au Burkina-Faso et au Niger, et congratulé leur collègue, Damehame Yark pour sa promotion au grade de Général de Brigade.

Alors que des informations le donnent pour très souffrant ou encore convalescent après des soins qu'il aurait reçus hors du pays, le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile vient d'être promu par Faure Gnassingbé. Le jusque-là colonel de gendarmerie a été nommé mercredi général de Brigade de l'armée togolaise.

Depuis le jeudi dernier, la police togolaise mène une opération anti-gaymans dans les différents quartiers de Lomé ainsi que dans les quartiers périphériques. Entre jeudi et vendredi, plus d’une dizaine de ces cybercriminels béninois qui s’adonnent à des crimes rituels ont été appréhendés. Selon les informations, les premiers gaymans arrêtés ont été remis à la Police béninoise pour répondre de leurs actes.

Traqués depuis quelques jours par les autorités béninoises, les « gay-mans », qui s’adonnent aux crimes rituels pour se faire de l’argent facile sont signalés au Togo. Selon les autorités policières béninoises, plusieurs de ces individus dépourvus de toute moralité ont pris la direction du Togo pour échapper à l’opération policière. Le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, Damehame Yark est interpellé. Pour plusieurs citoyens, le Colonel doit agir dès maintenant pour éviter d’être dans la réaction après les forfaitures.

Après le gouvernement, c’est la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) qui dément l’information selon laquelle de nouvelles exactions auraient été commises sur les habitants de Kparatao dans la préfecture de Tchaoudjo dans la nuit du 24 au 25 février derniers. La Commission reconnait qu’il y avait eu bel et bien la présence des militaires dans la localité mais s’oppose à toute allégation de représailles.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Colonel Yark Damehane et son collègue en charge de la communication Guy Madjé Lorenzo ont démenti mercredi en conférence de presse, l’information selon laquelle des exactions auraient été commises sur les populations de Kparatao dans la nuit du 24 au 25 février derniers. Les deux ministres parlent d’une fausse allégation de tendance à ternir l’image du Togo à l'étranger et appellent les professionnels de médias à plus de professionnalisme.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer