A l’occasion de la célébration de la fête du 1er mai, le Président du Conseil d’administration de l’Association des sociétés de la zone franche du Togo (ASOZOF) se prononce sur les conditions de travail dans la zone franche. Dahoue Kossi Adodo estime que des efforts sont fournis pour améliorer les conditions des travailleurs de ce secteur surtout en ces temps de pandémie du Coronavirus. Par ailleurs, M. Adodo invite le gouvernement à initier un plan de refinancement des sociétés de la zone franche durement frappées par les conséquences de la crise sanitaire.

Kossi Dahoue Adodo a été reconduit à la tête de l’Association des sociétés de la zone franche du Togo (ASOZOF) pour un mandat de 5 ans. C’était à l’issue d’une Assemblée générale qui a réuni les membres de cette organisation patronale jeudi dernier à Lomé. Pour ce nouveau mandat, M. Adodo compte travailler étroitement avec le gouvernement afin de permettre aux sociétés de la Zone Franche de jouer pleinement leur partition dans la mise en œuvre du Plan national de développement (PND, 2018-2022).

Le nouveau bureau de l’Association des Sociétés de la Zone Franche (ASOZOF) veut mettre tout en oeuvre pour la redynamisation la zone franche togolaise. Ce bureau vient de tenir sa première réunion sous la présidence de Victor Adodo. La rencontre a permis de définir les priorités et les actions à mener pour redonner à ce secteur de l’économie togolaise, ses lettres de noblesse.

L’Association des sociétés de la zone franche du Togo (ASOZOF) a un nouveau bureau. Le nouveau bureau présidé par Victor Adodo a été élu au cours d'une Assemblée générale extraordinaire tenue suite à la démission d'Ali AUJEIJ qui avait pris la suite de Laurent Tamegnon, devenu Président du Conseil national du Patronat du Togo (CNP-Togo).

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer