Breaking News

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) montre la voie à suivre pour sortir définitivement de la nouvelle impasse sociopolitique dans laquelle le Togo est depuis les dernières législatives. Pour l’organisation de la société, le pays est  dans une nouvelle phase de la lutte qui a besoin  de la contribution de tout un chacun pour aboutir. Face à la presse mercredi à Lomé, le mouvement a identifié les défis à relever par les partis politiques et le rôle à jouer par  la société civile  pour une issue favorable de la crise. Et comme pour  donner le bon exemple, il annonce un meeting d’information sur le 04 mai prochain.  

La mission de collecte d’informations sur la situation sociopolitique au Togo de l'Assemblée parlementaire ACP-UE s’achève mardi. Cette mission a permis à la délégation de rencontrer le gouvernement togolais, le chef de l’Etat, l’opposition parlementaire, la majorité parlementaire et les partis d’opposition extraparlementaire. Les organisations de la société civile dont le Front citoyen Togo Debout ont été également rencontrées. Et lors de cette rencontre, elles ont critiqué la position de Louis Michel qui a dû présenter ses excuses « pour le désagrément qu’a pu causer sa déclaration » faite à l'issue de l'audience avec Faure Gnassingbé.

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) accuse le gouvernement et le pouvoir d'agir dans l'intention de faire perdurer la crise sociopolitique que le Togo traverse depuis le 19 août 2017. En conférence de presse lundi à Lomé, Togo Debout a estimé que le gouvernement togolais est foncièrement contre toute idée de démocratie et l'instinct de conversation du pouvoir lui est remarquablement congénital. L'organisation de la société a par la même occasion exprimé ses doutes sur le sérieux de la CEDEAO dans la résolution de la crise togolaise et invite le peuple à prendre son destin en main.

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) n’entend pas surseoir à sa manifestation programmée pour le 3 novembre prochain même si les autorités togolaises ont choisi d’en changer « unilatéralement les itinéraires ». L’organisation chapeautée par le Prof David Dosseh a condamné l’attitude du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi. Togo Debout invite les populations togolaises à sortir massivement pour donner un message fort au gouvernement togolais.

Les neuf (9) membres du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) interpellés jeudi en fin de matinée  à Lomé par les forces de l’ordre et de sécurité viennent d’être libérés. Une libération intervenue quelques heures après la diffusion d’un communiqué du mouvement dénonçant une manœuvre d’intimidation et de démobilisation des autorités, à travers le Service Central d’Investigations Criminelles (SCIC, ancien SRI).

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) qui organise une manifestation pacifique vendredi fait face jeudi à une vague d’arrestation de ses membres. A la veille de la manifestation, 9 responsables de ce mouvement de la société civile viennent d’être arrêtés. Ils sont accusés de distribuer des « tracts ».

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) appelle à de nouvelles manifestations le 5 octobre prochain pour réclamer la libération immédiate et sans conditions de tous les détenus politiques, conformément à la feuille de route de la CEDEAO. La manifestation est autorisée par le président de la délégation spéciale de la Commune de Lomé. De même, le mouvement chapeauté par le Prof David Dosseh reçoit un renfort de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition qui appelle les populations à sortir massivement.

Après la coalition des 14 partis politiques de l'opposition togolaise, le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) renoue à son tour avec les manifestations publiques. L'organisation de la société civile projette de nouvelles manifestations. La  déclaration de ces prochains mouvements a été envoyée jeudi au Président de la délégation spéciale de la commune de Lomé.

Le meeting prévu pour ce jour à Bè-Kodjindji par le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) ne s’est pas tenu. Très tôt le matin, les forces de défense et de sécurité ont investi le lieu de la manifestation empêchant ainsi tout regroupement. Les responsables de cette organisation dénoncent une pratique liberticide qui n’honore pas le Togo. Le front compte tout de même s’adresser prochainement à la CEDEAO afin qu’elle élabore une feuille de route à même de mettre fin à la crise togolaise.

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) et la Délégation spéciale de la commune de Lomé sont de nouveau à  couteaux tirés au sujet des manifestations publiques. Et comme toujours le premier accuse le second d’user d’une attitude liberticide pour lui interdire ses meetings. Le Mouvement qui regroupe les organisations de défense des droits, des universitaires et des organisations de la société civile ne compte pas lâcher du lest. Il requinque ses troupes et appelle la population à sortir massivement ce  samedi pour se faire entendre par la CEDEAO. 

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer