Le Chef de l’Etat togolais séjourne depuis mardi à Londres. Faure Gnassingbé participera au débat annuel sur les investissements dont il est l’invité d’honneur cette année. Au premier jour de son séjour, le président togolais s’est exprimé sur la situation sécuritaire en Afrique de l’ouest et le rôle du Togo au Chatham House où il a été convié. Il a évoqué les meilleurs remparts contre le terrorisme.

C’est désormais une certitude. Le terrorisme, cette nébuleuse qui sévit dans le sahel s’étend vers les pays côtiers ouest-africains. Suite à l’alerte donnée en avril dernier par les renseignements burkinabé, les Forces armées togolaises (FAT) ont renforcé leur présence dans le Nord du pays pour parer à toute éventualité. Le dispositif déployé a permis de mettre la main sur un principal chef djihadiste burkinabè.

Le gouvernement togolais s’organise contre l’extrémisme violent. Réuni en Conseil des ministres mercredi, il a adopté un projet de loi relatif à la sécurité intérieure. En dehors de ce dispositif juridique, les pouvoirs publics ont également pris un décret fixant les contours du comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent (CIPLEV).

Un mini-sommet sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme dans la sous-région ouest-africaine s’est tenu vendredi à Accra. Il a réuni les Chefs d’État du Togo, du Burkina Faso du Bénin, du Ghana et le Vice-Président de la Côte d’Ivoire représentant le Président Alassane Ouattara. D’importantes décisions ont été prises à l’issue de la rencontre.

Des acteurs de la Société civile du Cameroun, du Niger, du Nigéria et du Tchad participent à Lomé depuis lundi à une rencontre de renforcement de capacité organisée à leur intention par le Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique  (UNREC). La rencontre vise à intégrer les perspectives genres en matière de désarmement, de non-prolifération et de contrôle des armes dans la région du Lac Tchad. L’atelier a été ouvert par le ministre togolais en charge de la sécurité, Damehame Yark en présence de la représentante résidente du PNUD au Togo, Khardiata Lo-N’Diaye et du directeur de l’UNREC, Anselme Yabouri.

Le président togolais, Faure Gnassingbé a effectué samedi un déplacement à Bamako où se déroule depuis jeudi une conférence sur « la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest ». En sa qualité de Président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, Faure Gnassingbé a prononcé un discours dans lequel il a déclaré qu’il faut agir beaucoup plus pour venir à bout du terrorisme.

Le Sommet Islamique Arabo-Américain qui a réuni depuis samedi une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernements s’est achevé dimanche à Riyad. Le président togolais, Faure Gnassingbé a pris activement part aux travaux qui ont abouti à la création d’un centre international de lutte contre l’extrémisme.

Le Président togolais est arrivé samedi à Ryad en Arabie Saoudite. Faure Gnassingbé est invité par Salman Bin Abdulaziz Al Saud, le roi saoudien à participer au Sommet islamique Arabo-américain qui se tient depuis ce jour.

En Egypte, deux attentats kamikazes contre des églises coptes ont fait au moins 44 morts à Alexandrie et à Tanta dans le delta. Des attentats revendiqués par le groupe armé Etat islamique. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a immédiatement décrété l’état d’urgence. A Lomé, la condamnation est vive et l’ambassade égyptienne a ouvert un livre des condoléances.

Après Faure Gnassingbé, c’est le tour de son Chef de Fil de l’Opposition d’exprimer sa compassion au peuple ivoirien victime d’une attaque terroriste le dimanche dernier. Dans un courrier adressé au Président du pays, Jean Pierre Fabre apporte son soutien aux familles endeuillées tout en condamnant cette attaque qu’il qualifie « d’acte ignoble et lâche ».

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer