Breaking News

La Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité publique (DGTCP) marque un pas de plus dans son engagement de permettre au Togo d’être en phase avec le nouveau cadre harmonisé des finances publiques adopté par les Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA) en 2009. Après s’être dotée d’une stratégie de réformes de la gestion des finances publiques, la Direction se tourne vers la formation de son personnel. Elle outille depuis lundi à Kpalimé ses cadres sur la comptabilité patrimoniale et en droits constatés. L’initiative est soutenue par l’Union Européenne et s’inscrit dans le cadre du projet Devis-Programme Pluriannuel.

Le gouvernement togolais a signé mardi dernier avec le Fonds monétaire international (FMI) et l'Union européenne (UE), une convention portant sur un projet d'assistance technique en gestion des finances publiques. Le ministre de l'Economie et des Finances, Sani Yaya a paraphé le document au nom du Togo. Vincent Vire, le Chargé d'affaires par intérim de la Délégation de l'Union européenne au Togo, et Lewis Murara, le chef de la mission et économiste principal au Département des Finances Publiques du FMI ont également apposé leur signature.

Le projet de loi portant loi de finances rectificatives gestion 2018 adopté fin mai par le gouvernement a été voté vendredi par les députés togolais. La session qui s’est déroulée au nouveau siège du Parlement togolais leur a aussi permis d’adopter le projet de loi modifiant la loi uniforme n°2016-005 du 14 mars 2016 relative à la règlementation des Bureaux d’informations sur le crédit (BIC). Le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya a salué l’action des députés qui permettra de maintenir l’élan des réformes.

Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a décidé vendredi de décaisser environ 35,5 millions de dollars au Togo à l’issue de la 2e revue de la performance économique du pays. Cette revue s’inscrit dans le cadre d'un programme de Facilité élargie de crédit (FEC). Le FMI s’est de nouveau inquiété de la persistance de la crise sociopolitique qui continue d’affaiblir l’activité économique.

Les députés togolais ont adopté mardi à l’unanimité le projet de loi portant le code national des douanes. Cet instrument vient compléter et amender la loi n°003 du 28 avril 2014 portant code national des douanes 2014. Le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya a salué une loi qui offre aux  opérateurs économiques, un cadre d’exercice et de régulation des échanges qui garantit la célérité, la transparence et l’équité.

Le processus de modernisation des finances publiques enclenché par l’Etat togolais suit son cours normal. Après le vote à l’assemblée nationale du code de transparence et la loi organique portant loi des finances, il s’est ouvert jeudi à Lomé le séminaire pour la mise en œuvre du budget programme. Organisé par le ministère de l’économie et des finances, ce séminaire de haut niveau auquel prennent part les présidents d’institutions et secrétaires  généraux des ministères, a pour but d’instruire les participants afin d’éviter toutes dérives dans la gestion des finances publiques.

La première cotation de l’emprunt obligataire du Togo TPTG 6,90% 2018-2023 s’est déroulée vendredi. La cérémonie a été délocalisée à Lomé et a été présidée par le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya en présence du Directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), Dr Edoh Kossi Amenounve, du Directeur général du trésor et de la comptabilité publique du Togo, Ekpao Adjabo et de Magloire N’Guessan, le Directeur générale de la Sgi Sogebourse, chef de file de l’émission obligataire.

Les résultats de la 5e édition de l’enquête de prévision macroéconomique ont été publiés mercredi à Lomé parle le Secrétaire général du ministère de l’économie et des finances, Badanam Patoki. Il en ressort que le taux de croissance de la production pour 2017 s’évaluerait à 2,6% contre 6,6% en 2016. Le niveau d'investissement a baissé de 18,6%. Une baisse de dynamique qui s’explique par les soubresauts politiques que connaît le Togo.

Une équipe du Fonds monétaire international (FMI) a achevé mardi une mission au Togo dans le cadre de la 2e revue du programme soutenu par une Facilité élargie de crédit (FEC) approuvée en mai 2017. Il ressort des conclusions de la mission conduite par Ivohasina Razafimahefa que l’activité économique a connu un ralentissement au 2e semestre de 2017 et que l’inflation est restée modérée. De même, on note que les performances dans le cadre du programme soutenu par le FEC ont été bonnes. Toutefois, la mission souligne que les tensions sociopolitiques dans le pays font peser un risque sur les perspectives de croissance économique avec un impact négatif sur l’économie réelle et les recettes fiscales.

Le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya a participé du 1er au 5 avril dernier à Tunis à la  43ème réunion  de la Banque islamique de développement  (BID).  En marge des travaux de cette rencontre, un accord de prêt portant sur un montant de 22 millions de dollars a été signé avec la BID. Le ministre togolais a saisi l’occasion pour remercier la BID pour son soutien multiforme au Togo.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer