Le ministre togolais des affaires étrangères a achevé vendredi une visite de travail de 2 jours à Alger. A l’issue, Prof Robert Dussey a signé avec son homologue algérien, Sabri Boukadoum un mémorandum d'entente sur les concertations politiques et une feuille de route pour la relance des relations bilatérales entre Lomé et Alger, gelées depuis près de 40 ans.

La diaspora a un rôle important à jouer dans le processus de développement du Togo. C’est ce qu’a affirmé mercredi à Washington le ministre togolais des Affaires étrangères. Prof. Robert Dussey intervenait dans le cadre du Forum des affaires Ronald H. Brown. La rencontre de Washington était l’occasion pour le Chef de la diplomatie togolaise d’inviter ses interlocuteurs au forum de la diaspora prévu à Lomé fin novembre prochain.

C’est le clap de fin pour le processus d’élection des 77 délégués pays devant composer le Haut Conseil des Togolais de l’extérieur (HCTE). Les résultats issus du vote qui s’est tenu du 1er au 10 septembre derniers ont été proclamés mercredi à Lomé par la Commission électorale.

Le ministre délégué aux Affaires extérieures d’Inde vient d’achever une visite de travail à Lomé. Lors de son séjour, Vellamvelli Muraleedharan et sa délégation ont été reçus par le Chef de l’Etat togolais et ont eu ensuite une séance de travail avec des membres du gouvernement togolais. A l’issue des discussions, plusieurs engagements ont été pris par les 2 pays dont l’ouverture en 2020 d’une ambassade de l’Inde au Togo.

C’est le 20 août dernier qu’ont pris fin les inscriptions sur les listes de candidats aux postes de délégués du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE). A l’heure des comptes, on note que 488 togolais de la diaspora se sont portés candidats. Une satisfaction pour Robert Dussey, le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur.

Le Haut conseil des Togolais de l’extérieur (HCTE) sera composé de 77 personnes. Cet organe sera un pont entre la diaspora et les autorités togolaises. Pendant que les inscriptions pour l’élection de ses délégués sont en cours, des organisations de la diaspora togolaise critiquent le processus. A la suite d’une mise au point faite récemment par son cabinet, le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et des Togolais de l’extérieur apporte des précisions et rassure. Par ailleurs, le ministre a annoncé 3 grands évènements de la diaspora à Lomé à la fin de ce mois d'août.

Le président togolais sera investi pour être candidat par l’Union pour la République (UNIR) pour briguer un nouveau mandat à la tête. C’est ce qu’a indiqué jeudi le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur. Prof Robert Dussey estime que Faure Gnassingbé devrait continuer son travail pour la transformation politique, économique et social du Togo.

Le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur a achevé mercredi une visite de travail de 48 heures effectuée à Paris sur invitation de son homologue français. Durant son séjour, Robert Dussey a évoqué avec Jean-Yves Le Drian les relations entre le Togo et la France. Au cours des discussions, le chef de la diplomatie française a salué les avancées notées au Togo ces derniers mois avec la réalisation des réformes constitutionnelles et l’organisation des élections locales. Prof Dussey a pour sa part rassuré quant à la préparation inclusive de l'élection présidentielle de 2020 et invité le secteur privé français à investir au Togo dans le cadre du PND.

Au vu de l’important apport des togolais de l’extérieur à l’économie togolaise, le gouvernement togolais a entrepris de mettre sur pied un Haut Conseil. L’institution dénommée HCTE, devra servir d’interface entre les autorités togolaises et la diaspora. L’élection des 77 délégués devant composer le HCTE est enclenchée et la diaspora africaine va élire 45 représentants. Un quota octroyé à raison pour le fait que les togolais vivants dans les autres pays africains envoient plus d’argent au pays que ceux qui sont dans les pays occidentaux.

Le Togo a participé jeudi à Washington à une rencontre ministérielle sur la défense de la liberté religieuse contre l’extrémisme violent, organisée par Mike Pompeo, le Secrétaire d'Etat américain. Le pays de Faure Gnassingbé était représenté par le ministre des affaires étrangères, Robert Dussey. Dans une allocution prononcée, le Chef de la diplomatie togolais a estimé que les Etats doivent protéger l’exercice des libertés religieuses contre les extrémismes et la menace terroriste. Prof Dussey a énuméré les dispositions prises par l’Etat togolais pour garantir les libertés religieuses et leur exercice.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer