Breaking News

La Commission national des droits de l’homme (CNDH) a indiqué lundi qu’elle suit de près la mutinerie survenue à la prison civile de Tsévié ce week-end. Dans un communiqué,  l’institution confirme le récit des faits tels que relatés par les journaux et exprime sa vive compassion aux victimes.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) était jeudi à la prison civile de Lomé pour la remise d’attestations de fin de formation sur les gestes qui sauvent en secourisme.  Trente (30) prisonniers  ont reçus des diplômes certifiant leur aptitude à secourir leurs codétenus en cas d’urgence ou d’accident grave.

Une trentaine de prisonniers se sont évadés lundi en début de soirée à la prison civile de Dapaong (624 km de Lomé). Cet incident s’est produit lors de la fermeture de la cellule. Selon nos informations, un grand nombre de détenus ont mis en branle un plan ourdi depuis longtemps en bousculant les agents pour faciliter l’évasion. Au bilan, on retient qu’un agent pénitentiaire est blessé et 18 fugitifs sont toujours dans la nature.

Attendu pour un discours de vœux à la nation pour le compte de la nouvelle année, Faure Gnassingbé a plutôt décidé d’agir que de parler. Du moins pour l'instant! Le chef de l’Etat togolais a accordé une grâce présidentielle à des prisionniers. Selon un décret pris en début d’année et lu à la Télévision nationale mardi, plus de 454 détenus vont recouvrer leur liberté. Qui sont ces heureux bénéficiaires ?

Young Men Christian Association du Togo (YCMA -Togo) n’est pas resté en marge de la commémoration du 70è anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH). A l’occasion de cette journée observée le 10 décembre, l’association a tenu vendredi à Lomé une campagne de plaidoyer pour l’amélioration de la santé en milieu carcéral. L’événement auquel les organisations de la société civile et les responsables de l’administration pénitentiaire du Togo ont assisté, a permis aux organisateurs de baliser la voie à la création d’un groupe de plaidoyer sur l’amélioration des  conditions de santé dans les prisons du Togo.

L'Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture au Togo (ACAT-Togo) et l'Union Chrétienne de Jeunes Gens (UCJG/YMCA) ont lancé mardi à Lomé " la campagne dignité ". L'initiative s'inscrit dans le cadre du projet "Accès à la justice et réhabilitation des jeunes vulnérables au Togo" et vise à relever les défis liés aux conditions carcérales dans certaines prisons du Togo.

La semaine dernière la police togolaise a démantelé un vaste réseau de faussaires Wacem. Les investigations ont permis de mettre la main sur 5 personnes à savoir 2 togolais et 3 indiens. Ces prévenus ont été déférés mardi à la prison civile d’Aného.

C’est depuis 2009 qu’il croupit en prison dans une affaire assez touffue de trafic de stupéfiants. Et depuis, il a fait plus de la moitié de la peine encourue, même si sa situation judiciaire n’est toujours pas élucidé, ses avocats ayant exigé la présentation du corps du délit avant de défendre le dossier. Qu’à cela ne tienne, il a été condamné à 10 ans de prison et en a déjà fait 6. Et alors que le dossier est bloqué à la Cour d’appel, il sollicite une grâce présidentielle pour recouvrer la liberté.

La prison civile de Kpalimé en construction dans le cadre de la modernisation de la justice dans la perspective du désengorgement des centres de détentions a été ouverte depuis le mercredi 21 septembre. L’annonce est faite jeudi par le ministre de la justice et des relations avec les institutions de la République, Pius Agbetomey.

C'est le garde des sceaux, ministre de la justice et des relations avec les institutions de la république, Pius Agbetomey qui le dit. D’ailleurs, le ministre est en tournée depuis le début de la semaine pour rappeler aux surveillants de l'administration pénitentiaires qui se rendent coupables de ces faits délictuels que l’Etat ne transigera plus prochainement en cas de faute d'un agent.

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer