Breaking News

Les équipes de Togo Terminal ont atteint ce 25 février 2019, une cadence de 97,07 mouvements par heure sur un navire porte-conteneurs, écourtant ainsi son escale. Une nouvelle performance qui renforce le positionnement de Lomé comme un des ports compétitifs de la sous-région.

La Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) a alerté l’opinion nationale par voie de presse vendredi dernier de la présence dans eaux togolaises du navire MV Ocean Princess. Pour l’organisation de défense des droits de l’homme, le navire transporterait du riz de qualité douteuse qui sera déversé sur le marché togolais. Evoquant le danger que court le consommateur togolais, la LCT demandait aux autorités portuaires, douanières, du ministère de l’agriculture et du Ministère du Commerce d’interdire au navire d’accoster. Les convoyeurs du navire montent aux créneaux et dénoncent du charlatanisme des dirigeants de l’association et promettent une suite à l’affaire.   

Un incident s’est produit sur un des portiques de Togo Terminal, filiale du Groupe Bolloré au Togo, dans la matinée du 12 juin dernier au Port autonome de Lomé. En pleine opération de manutention, un container a chuté créant ainsi une grande panique. Mais pour la Direction de Togo Terminal, il y a eu plus de peur que de mal. La société indique que des dispositions ont été prises pour que tout revienne à la normal.

Le Président Directeur Général (PDG) du Groupe Bolloré, Vincent Bolloré et plusieurs autres cadres de la structure ont été placés en garde à vue puis mis en examen la semaine dernière dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour « corruption d’agents publics étrangers » au Togo et en Guinée. Jeudi, le gouvernement togolais a réagi à cette actualité par l’entremise du ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara. Et pour cet éminent membre de l'équipe de Sélom Klassou, l’Etat togolais ne se sent pas concerné par cette affaire.

Depuis peu, le groupe Bolloré est mis sur la sellette. Des informations relayées par la presse et les réseaux sociaux attribuent à la filiale togolaise du Groupe un chiffre d’affaire 2017 que les dirigeants de la branche togolaise qualifient d’imaginaire. Pour les responsables du Groupe Bolloré, les chiffres avancés concernent plutôt les activités du groupe à travers le monde et non seulement ses activités au Togo.

Les agents de la douane togolaise ont saisi samedi au Port Autonome de Lomé des dizaines de tonnes de produits dermatologiques pour faux et usage de faux. Les produits proviennent de lnde et sont faits passés pour des produits cosmétiques.

C’est ce jeudi matin que Nana Akufo-Addo, le Chef de l’Etat ghanéen achève sa visite de travail au Togo entamée mardi. Au 2e jour de sa visite, Nana Akufo-Addo et son hôte, le président togolais, Faure Gnassingbé se sont rendus au poste de contrôle juxtaposé de Noépé (30 km au nord-ouest de Lomé) et au Port Autonome de Lomé.

Annoncée depuis plus de deux ans et plusieurs fois reportée, la construction du nouveau port de pêche de Lomé a finalement démarré. Les travaux ont été lancés mardi par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé dans le cadre des festivités marquant la célébration du 57ème anniversaire de l'Indépendance du Togo.

Ce n'est toujours pas la stabilité au Port Autonome de Lomé depuis la mise sur pied de l'Office Togolais des Recettes (OTR). Après plusieurs revendications contre cette réforme, les transitaires montent de nouveau au créneau pour dire non aux faux frais qui plombent les activités.

Un mémorandum d’entente dans les domaines maritimes et du transport a été signé mercredi à Lomé entre le Togo et l’Egypte. L’accord intervient à l’issue d’une visite au Togo des experts égyptiens dans le domaine maritime. Les documents ont été paraphés par l’ambassadeur d’Egypte au Togo, Karim Sherif et le Directeur général du Port autonome de Lomé, Fogan Adegnon. 

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer