Breaking News

Le ministre de la sécurité et de la protection a émis mercredi son intention d’intensifier les rafles qui se déroulent ces derniers mois dans certaines villes du Togo. Le Général Yark Damehame estime que l’opération sera désormais régulière sur le territoire national en vue de rassurer les populations. Il conseille à cet effet les citoyens d’avoir toujours sur eux leurs pièces d’identité pour s’échapper à la garde à vue de 48 heures.

Les forces de l’ordre et de sécurité du Togo ont procédé à de nouvelles opérations de prévention de la sécurité en milieu de semaine à Lomé. Ces opérations se sont déroulées le mercredi et le jeudi derniers sur réquisition du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Lomé. Au final, 205 personnes ont été arrêtées. Plusieurs matériels roulants ainsi que du cannabis ont été saisis.

Le gouvernement togolais a confirmé jeudi l'arrestation de trois agents de forces de sécurité togolaises au Ghana le 1er janvier dernier.  Selon les autorités togolaises, il a été question d'un incident dû à la porosité des frontières et l'absence de leur  bornage systématique. Elles présentent ses excuses à ses voisins du Ghana et prennent  l'engagement de veiller désormais à cela.

Foly Satchivi, le 1er Porte-parole du Mouvement "En aucun Cas" a été arrêté par la gendarmerie nationale mercredi à Lomé et conduit à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ). Le jeune opposant s’apprêtait à donner une conférence de presse au siège de l’ONG ‘Novation international’ à Lomé. Il a été cueilli par des gendarmes qui ont investi très tôt les lieux.

La police togolaise a abattu deux individus dans le quartier Sagbado près de la frontière Togo-Ghana. C’était dans la nuit de mercredi à jeudi.  Selon les informations communiquées par la police togolaise, ces individus ont tiré sur la police.

Depuis le jeudi dernier, la police togolaise mène une opération anti-gaymans dans les différents quartiers de Lomé ainsi que dans les quartiers périphériques. Entre jeudi et vendredi, plus d’une dizaine de ces cybercriminels béninois qui s’adonnent à des crimes rituels ont été appréhendés. Selon les informations, les premiers gaymans arrêtés ont été remis à la Police béninoise pour répondre de leurs actes.

Les gay-mans du Bénin qui ont échappé au coup de filet des autorités sécuritaires du Bénin ont investi certains quartiers de Lomé et de sa périphérie notamment Bè, Baguida et Avépozo. Et les citoyens togolais se mobilisent pour signaler leurs faits et gestes aux autorités. Jeudi, une dizaine de ces criminels a été arrêtée par la police togolaise dans une maison dans le quartier Bè à Lomé.

Traqués depuis quelques jours par les autorités béninoises, les « gay-mans », qui s’adonnent aux crimes rituels pour se faire de l’argent facile sont signalés au Togo. Selon les autorités policières béninoises, plusieurs de ces individus dépourvus de toute moralité ont pris la direction du Togo pour échapper à l’opération policière. Le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, Damehame Yark est interpellé. Pour plusieurs citoyens, le Colonel doit agir dès maintenant pour éviter d’être dans la réaction après les forfaitures.

La manifestation organisée jeudi par la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition n’a pas abouti. Un peu comme mercredi, après que les cortèges se soient croisés au Carrefour Deckon, les manifestants ont refusé d’avancer vers la plage, point de chute initialement arrêté. Et pendant que les choses se mettaient en place pour permettre aux leaders de délivrer leurs messages de circonstance, la foule a été dispersée à coups de bombes lacrymogènes. Il s’en est suivi des courses-poursuites dans les quartiers Aguiar-Komé, Lome-Nava, Amoutivé, Bè-Kpehenou, notamment.

Quatre nigérians viennent d'être arrêtés par la police togolaise. Ces malfrats sont spécialisés dans le kidnapping d'expatriés qu'ils invitent au Togo pour l'achat d'objets précieux notamment l'or et les bois. 

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook