C'est le garde des sceaux, ministre de la justice et des relations avec les institutions de la république, Pius Agbetomey qui le dit. D’ailleurs, le ministre est en tournée depuis le début de la semaine pour rappeler aux surveillants de l'administration pénitentiaires qui se rendent coupables de ces faits délictuels que l’Etat ne transigera plus prochainement en cas de faute d'un agent.

Le ministre de la Justice, Pius Agbétomey a vanté lundi les mérites du Togo en matière de respect des droits de l’homme. Intervenant à l’occasion de la validation de l’avant-projet de rapport national sur le respect des droits de l’homme en prélude au prochain passage à l’examen périodique universel (EPU), Pius Agbétomey a laissé entendre que seuls les voyants aveugles peuvent ignorer l’évolution des droits de l’homme au Togo.

Environ une centaine de personne participent lundi à Lomé à une session de deux jours sur l'enrichissement du projet du rapport national de la République Togolaise au titre du second cycle de l'Examen Périodique Universel (EPU). Ouverte par le Ministre Puis Agbétomey, de la justice et des relations avec les institutions de la République, cette rencontre  veut mettre en contribution les acteurs nationaux dans la finalisation du  rapport du Togo au titre du second cycle de l’Examen périodique universel (EPU).

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer