Breaking News

L’on en sait un peu plus sur le dernier déplacement de Pascal Bodjona à Accra sur demande du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, l’un des facilitateurs de la crise togolaise. La visite de l’ancien ministre de l’administration territoriale intervenait quelques jours seulement après la sortie de la feuille de route de la CEDEAO dont plusieurs points étaient sujets à interprétation. Et suite aux nouvelles incompréhensions qui surgissent entre le pouvoir et la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, le président ghanéen a jugé bon de consulter l’ancien Directeur de cabinet de Faure Gnassingbé. Ce dernier aurait plaidé pour deux choses fondamentales.

C'est ce jeudi que la Cour suprême a rendu sa décision au sujet de la violation des droits de la défense de l'ancien Ministre de l'administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Pascal Bodjona impliqué dans l'affaire dite d'escroquerie internationale. En conséquence, la Cour a ordonné le renvoi sine die du dossier jusqu’à épuisement des procédures de mise en état. Les avocats de la défense, par la voix de Me Abi Tchessa se félicitent de cette décision et espèrent avoir également gain de cause sur le fond du dossier lors du jugement.

Pascal Bodjona ne s’est pas rendu jeudi dans les locaux de la Cour suprême. L’ancien ministre convoqué dans le cadre du dossier d’escroquerie internationale s’est fait représenter par son conseil. Les avocats de l’ancien Directeur de cabinet du président togolais ont soulevé des manquements dans la procédure. Les juges de la Cour suprême rendront leur décision sur la régularité de la procédure le 17 mai prochain.

Plusieurs fois cité dans le dossier togolais depuis qu’il a été consulté par le président ghanéen en octobre dernier, l’ancien ministre d’Etat, Pascal Bodjona s’est officiellement exprimé lundi sur la crise sociopolitique togolais. Présent à l’ouverture du 27ème dialogue dont le ton a été donné par le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, le ministre Bodjona  a souhaité que le génie togolais trouve une solution durable à cette crise cyclique.

Pascal Bodjona a-t-il réellement repris service et a-t-il réellement proposé ses services pour la médiation dans la crise politique en cours au Togo ? C'est la question que se posent plusieurs togolais depuis que l'information a été publiée par Jeune Afrique et reprise par plusieurs médias locaux dont Togobreakingnews. Une source proche de l'ex-ministre confirme qu'il a été réellement consulté mais n'a ni repris service ni proposé ses services pour une médiation.

Selon plusieurs sources, Pascal Bodjona aurait pu reprendre du service aux côtés de Faure Gnassingbé si les scénarii prévus depuis plusieurs mois s’étaient déroulés comme planifiés. Mais ce n’était que partie remise jusqu’au déclenchement le 19 août dernier de la crise politique actuelle. Une crise qui a rapproché les deux hommes. Faure Gnassingbé et Pascal Bodjona qui se sont rencontrés plusieurs fois ces derniers mois seraient en train de concocter un plan de sortie de crise.

La crise politique qui secoue le Togo depuis le 19 août dernier est au centre de toutes les tractations diplomatiques dans la sous-région ouest-africaine. La médiation sous régionale conduite désormais par le Ghana explore toutes les voies devant mener à une sortie de crise pacifique avec à la clé, la mise en œuvre effective des réformes portant sur la limitation de mandats, le mode de scrutin à deux tours notamment. Plusieurs acteurs politiques togolais sont reçus au Ghana ces derniers jours. Et parmi les noms de ceux qui ont franchi la frontière de l’ouest figure celui de Pascal Bodjona.

Après plus de dix-sept (17) mois passés à la prison civile de Tsévié pour une affaire d’escroquerie internationale qui l’opposait à l’Emirati Abass El Youssef, l’ex Ministre togolais en charge de l’administration territoriale, Pascal Akoussoulélou Bodjona a recouvré sa liberté samedi. Accueilli par un bain de foule, l’ex Ministre d’Etat n’a pas manqué l’occasion d’aménager la presse. Lire l’intégralité de l’interview de circonstance qu’il nous a accordée.

L’ancien ministre de l’administration territoriale et ancien porte-parole du gouvernement togolais, Pascal Akoussoulèlou Bodjona est reconnaissant à Dieu qui a permis sa remise en liberté d’office il y a un mois. Pascal Bodjona a commandé une messe d’action de grâce pour ce vendredi.

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer