Breaking News

Les réactions continuent toujours par fuser de partout suite à la manifestation du 19 août organisée par le PNP de Tikpi Atchadam. Dernière en date, celle de la communauté Tem de la diaspora d'Allemagne. Dans un récent  communiqué, elle dit s'indigner contre ce qu'elle appelle méthodes violentes et brutales des forces de sécurité à Sokodé.

Les militants du Parti national panafricain (PNP) arrêtés à Lomé et dans les villes de l’intérieur les 19 et 20 août derniers ont connu leur sort. A Lomé, à Kara et à Atakpamé, ils ont été jugés mardi. Certains ont été condamnés et d’autres ont été libérés.

Les manifestants du PNP interpellés et détenus à la prison civile de Lomé sont jugés ce mardi en procédure sommaire de flagrant délit. Le CAP 2015, le Groupe des six et le PNP appellent la population à une mobilisation pour exiger la libération de ceux-ci.

« Le Togo changera, ses enfants  reconstructeurs reviendront. Après une transition politique inévitable, la page ancienne sera tournée ». Ces portions de phrases sont du Mouvement Panafricain Alaga (MPA). Selon lui les  troubles socio-politiques que connait le Togo ces derniers jours sont intrinsèquement liés au renversement du pouvoir de Sylvanus Olympio dans les années 1960. Le mouvement du Docteur Folly Gada Ekue  invite à cet effet les acteurs politiques à questionner le passé afin de mieux comprendre le présent et de mieux penser futur du pays.

Annulée pour des raisons évoquées dimanche par Togo Breaking News, la manifestation de CAP2015, du Groupe de Six partis politiques, du PNP et des autres entités de l'opposition vient d'être reprogrammée. Elle se tiendra les 6 et 7 septembre prochains, non seulement à Lomé mais sur toute l'étendue du territoire national.

La manifestation de l’Union pour la République tient les 29, 30 et 31 août dans les rues de Lomé. Mais celle de l’opposition est réellement reportée. Gilbert Bawara, cadre du parti au pouvoir et Me Dodji Apevon, président des Forces démocratiques pour la république (FDR, opposition) l’ont confirmé lundi. A l’occasion, le ministre Bawara indique que le Chef de l’Etat songe à accélérer l’agenda des réformes politiques.

A la suite de la conférence de presse tenue en début de cette semaine par le CAP 2015 et le PNP, une synergie a été créée avec les autres forces de l’opposition notamment le groupe des 6. Une manifestation nationale de libération a été projetée pour les 30 et 31 août. Mais les responsables de l’opposition viennent de décider du report de ces marches. Trois raisons expliquent cette décision.

Le Chef de file de l’opposition togolaise, Jean-Pierre s’est félicité vendredi de la réussite de la journée « Togo Mort » à laquelle le CAP2015, le PNP et le Groupe des 6 ont appelé. Il était question du recueillement en hommage aux morts de Sokodé et pour le rétablissement des blessés. Et pour M. Fabre, les signes indiquent la fin du régime des Gnassingbé.

Mercenaires apatrides, à la solde de puissances fascistes, qui ne supportent pas de voir le Togo résister à leurs pressions et à leurs manœuvres d'intimidation, en s'entêtant à organiser le Sommet Israël-Afrique. C'est en ces termes que les Mouvements et Associations de la Majorité Présidentielle qualifient les responsables du PNP, organisateurs des manifestations du week-end dernier. Dans une déclaration ayant fait objet de point de presse vendredi à Lomé, ces mouvements disent  condamner  ce qu'ils appellent  "l'extrémisme et le tribalisme".

Le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) soutient l'initiative de la journée de recueillement de ce vendredi prise par le CAP 2015, le PNP et le Groupe des 6. Le parti politique de Yaowi Madji Agboyibo appelle ses militants à un respect de ce mot d'ordre, et interpelle Faure Gnassingbé à répondre aux préoccupations du peuple.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer