Breaking News

Le Gouvernement togolais a lancé mercredi à Lomé les activités du 1er Forum économique Togo-Union Européenne, prévu à Lomé du 13 au 14 juin prochains. L’évènement s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) 2018-2022 qui fait du secteur privé, le partenaire clé devant contribuer à sa réussite. Environ 300 entrepreneurs dont 150 venus des pays de l'Union Européenne et 150 venus du Togo sont attendus à ce rendez-vous économique. De hauts fonctionnaires togolais et représentants d'institutions internationales sont également annoncés.

Nicolas Lawson critique le Plan National du Développement (PND) élaboré par le gouvernement togolais  pour la relance du pays durant la période de 2018 à 2022. Le président national du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR) estime que le PND ne comporte que des mesures antipatriotiques et de saccages économiques. Il conseille au Chef de l’Etat de se séparer des conseillers étrangers pour s’attacher du service des Togolais. En outre, M. Lawson prie Dieu de délivrer Faure Gnassingbé « de l’emprise maléfique de son entourage ».   

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme national de développement (PND) du Togo qui couvre la période 2018-2022, le gouvernement togolais a entrepris de tenir une série d’ateliers d'appropriation à l’intention des acteurs concernés. Le Secteur privé, qui occupe une place de choix dans l’exécution dudit programme, a ouvert le bal vendredi à Lomé. C’est le Premier Ministre, Sélom Klassou qui a ouvert les travaux qui connaissent une mobilisation des opérateurs économiques et organisations du secteur privés togolais.

Le premier Forum d’affaires sino-togolais s’est tenu vendredi à Hangzhou dans la Province chinoise de Zhejiang. Il a été axé sur les trois axes majeurs du Plan national de développement et des atouts que présente le Togo en tant que porte d’entrée en Afrique de l’ouest. C’est le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé qui a ouvert le forum en présence du Vice-gouverneur de Zhejiang, Zhu Congjiu, de plusieurs membres du gouvernement togolais ainsi que des opérateurs économiques chinois et togolais. A l’issue de la rencontre, les autorités togolaises se sont félicitées du bilan et des perspectives de partenariats gagnant-gagnants qui s’offrent au Togo pour la mise en œuvre de son PND.

En dehors de sa participation lundi à l’ouverture du 7ème Forum sur la coopération sino-africaine, le président togolais a accordé trois audiences à des opérateurs économiques chinois et s’est également déplacé au siège de l’Asian Infrastructure Investment Bank. Il a été question de promotion des trois axes majeurs du Plan national de développement (PND). Faure Gnassingbé a discuté avec des responsables de sociétés de constructions d’infrastructures routières et ferroviaires, de fabrication de machines agricoles, de structures énergétiques.

Le 7ème Forum sur la coopération sino-africaine s’est effectivement ouvert lundi à Pékin sous le thème « Chine et Afrique : vers une communauté de destin encore plus solide via une coopération gagnant-gagnant ». Le Chef de l’Etat du Togo participe à ce rendez-vous et profite pour mettre le Plan national de développement (PND) sous les feux de la rampe. À la veille de l’événement, Faure Gnassingbé a accordé des audiences à plusieurs délégations d’opérateurs économiques chinois qui manifestent déjà leurs intérêts.

Komi Selom Klassou participe  au Forum politique de haut niveau sur les Objectifs du Développement Durable (ODD) ouvert le 09 juillet dernier. Le Premier ministre togolais qui représente Faure Gnassingbé à cette session a présenté mardi le rapport du Togo sur la mise en œuvre des ODD. La présentation du Chef du gouvernement a été essentiellement axée sur le nouveau Plan de développement durable (PND 2018-2022) et la promotion de la nouvelle stratégie d’électrification du Togo. Un appel a été lancé à la communauté internationale pour un accompagnement du Plan de développement (PND) du Togo.

Une retraite de haut niveau s'est tenue samedi à la Présidence togolaise. La rencontre a réuni les membres du gouvernement et les acteurs du secteur privé autour du Plan national de développement (PND) dont le Togo s'est doté et qui encadrera les actions gouvernementales d'ici à 2022. C'est le Premier ministre, Selom Klassou qui a présidé la séance à laquelle étaient également présents, les partenaires techniques et financiers du pays.

Les Organisations de la Société Civile (OSC) du Togo s'activent pour que les Objectifs du Développement Durable (ODD) soient atteints et que la pauvreté soit éradiquée au Togo. Elles ont tenu en milieu de semaine une table ronde qui a abouti à plusieurs recommandations. Dans une note parvenue à la rédaction de Togobreakingnews.info, elles appellent à l'accélération de processus de la décentralisation. 

L'Union Européenne (UE) accompagne le plan national de développement du Togo (PND) avec une enveloppe de 500.000 euros soit 328 millions de francs CFA. Une convention a été signée dans ce sens par l'UE et le Togo mardi à Lomé. Le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) est aussi partenaire de la convention avec une part de 60 millions de francs CFA.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook