Le Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) tient depuis le début de la semaine à Lomé une rencontre de haut niveau. Le but est de contribuer de manière concrète et mesurable à booster et à sécuriser le Plan National de Développement (PND). Invité à se prononcer sur le rôle des médias pour la réussite de la mise en œuvre du nouveau cadre de développement, Loïc Lawson, le président de l’UPF-Togo en a profité pour lancer un appel important au gouvernement togolais.

L’association Jeunesse en mission pour le développement (JEMD) annonce la 5e édition de son tournoi de sensibilisation de la jeunesse. En prélude, un séminaire a été organisé vendredi sur le rôle des jeunes dans la mise en oeuvre du Plan National de Développement (PND 2018-2022) et du processus de la décentralisation. A l’occasion, les responsables de JEMD ont indiqué aux jeunes de la commune d’Aflao-Gakli (Golfe 5) et des localités environnantes qu’ils ont des avantages à tirer de la réussite de la mise en œuvre du PND et de la gouvernance locale.

700 organisations de la société civile togolaise suivent de bout en bout le déroulement du Plan National de Développement (PND) lancé le 04 mars dernier par le Chef de l’Etat. Réunies au sein du Groupe de Travail des Organisations de la Société civile pour le Développement Durable (GTOSCODD) elles ont élaboré une grille de suivi-évaluation des ODD et du PND afin de bien jouer leur rôle de veille citoyenne dans la mise en œuvre de ce programme gouvernemental. Le document élaboré par l’entremise d’un consultant du domaine est en cours de validation depuis mardi à Lomé.

L’Institut national d'assurance maladie (INAM) est un acteur majeur de la nouvelle orientation sanitaire au Togo. La structure dirigée par Myriam Dossou-d'Almeida a été l’une des attractions à la première édition du Forum économique Togo-Union Européenne (FETUE). Etant un des grands organismes de mise en œuvre de la politique de protection sociale de l'État,  l’INAM a saisi l’occasion de ce rendez-vous pour développer la question de l’assurance maladie, qui reste l’un des leviers du financement de la santé.

Les autorités togolaises se réjouissent des résultats du 1er Forum économique Togo-Union Européenne (FETUE). Au cours d’une conférence de presse bilan et perspectives de l’évènement tenue mercredi, elles sont revenues sur le déroulement du forum et se projettent dans le futur. A l’occasion, le chargé d’affaires de la délégation de l’Union européenne au Togo, Bruno Hanses a indiqué que le FETUE a marqué un renouveau dans les relations entre le Togo et l’Union Européenne.

Le 1er Forum Togo Union européenne s’est achevé vendredi. Pour les autorités togolaises, les résultats atteints sont satisfaisants. C’est d’ailleurs ce qu’a indiqué le Premier ministre, Komi Selom Klassou lors de la cérémonie de clôture. Des promesses fermes évaluées à 852 milliards FCFA ont été enregistrées. Une prochaine rencontre est projetée pour plancher sur les conclusions du forum. Un plan d’accompagnement sur la période 2021-2025 est attendu.

Depuis jeudi se tient à Lomé le 1er Forum économique Togo-Union Européenne. La rencontre vise à mobiliser les investisseurs européens à soutenir la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) du Togo lancé le 04 mars dernier. Ce nouveau programme gouvernemental accorde une place de choix au secteur privé appelé à apporter une contribution d'environ 65% du budget total. Dans cette logique, les pouvoirs publics continuent d’aménager un cadre des affaires propice à l’investissement. Plusieurs réformes ont été effectuées ces derniers mois et devraient attirer les investisseurs à s’installer au Togo, porte d’entrée en Afrique de l’ouest, un marché de plus de 350 millions de consommateurs. Décryptage !

Le Chef de l’Etat togolais séjourne depuis mardi à Londres. Faure Gnassingbé participera au débat annuel sur les investissements dont il est l’invité d’honneur cette année. Au premier jour de son séjour, le président togolais s’est exprimé sur la situation sécuritaire en Afrique de l’ouest et le rôle du Togo au Chatham House où il a été convié. Il a évoqué les meilleurs remparts contre le terrorisme.

L’Ordre national des ingénieurs du Togo (ONIT) et l’Association des professionnels diplômés de l’ENSI (APD-ENSI) ont tenu les 31 mai et 1er juin derniers une rencontre de réflexion sur le Plan national de développement (PND). Il s’agit d’un atelier qui a permis aux ingénieurs et techniciens supérieurs du Togo de comprendre le PND et ses projets afin d’apporter leurs contributions à sa mise en œuvre.

Le Togo est en pleine mise en œuvre du Plan national de développement (PND, 2018-2022) lancé le 4 mars dernier. Ce plan nécessite une contribution de 65% de la part du secteur privé. Dans ce sens, les pouvoirs publics sont décidés à rendre plus attractif le Code des investissements aux investisseurs, tout en orientant leurs actions vers une croissance économique forte et soutenue, créatrice d’emplois et de revenus, dans tous les secteurs de la vie économique et sociale. Un projet de loi relatif a été adopté mercredi en conseil des ministres.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer