Breaking News

La Société togolaise d’entreposage (STE) dispose désormais de deux nouveaux réservoirs. Les deux ouvrages ont été inaugurés jeudi par la ministre togolaise en charge du commerce et de la promotion du Secteur privé, Bernadette Legzim-Balouki. C’était en présence du Président du conseil d’administration de la société, Hervé Longé et de son directeur général, Frédéric Péré. Les deux réservoirs vont permettre à la STE d'assurer une meilleure logistique pétrolière au Togo.

L’exploration pétrolière réalisée en 2011-2012 par la compagnie italienne ENI a révélé que le Togo dispose d’une quantité exploitable de pétrole aux larges de ses côtes, affirme l'Ong "Les Amis de la Terre". Si son exploitation pourra permettre à l’Etat de renflouer ses caisses, il faut noter que le pétrole est également une source de pollution de l’environnement. Un séminaire sous régional s’est ouvert vendredi à Lomé pour échanger et partager des expériences sur le sujet et commencer à préparer les communautés togolaises.

Après la Côte d’ivoire, c’est le tour du Togo de se dresser contre les visées expansionnistes du Ghana dans le Golfe de Guinée en ce qui concerne l’exploration pétrolière. Le Comité de l'intérêt public et de la responsabilité (PIAC), l’un des régulateurs ghanéens du secteur pétrolier a indiqué en début de semaine dans un rapport que les autorités togolaises ont contesté ces derniers mois l’attribution d’un marché d’exploration pétrolière dans le bloc ultra-profond de Kéta Est.

La société allemande Petrofer débarque sur le marché togolais avec son produit phare qui est l’huile à moteur de qualité supérieure produite en Allemagne. C’est à travers la société togolaise, Equilibro distribution qui va assurer la distribution de ces produits. Ces huiles industrielles pour engin ont été présentées à Lomé samedi.

Les togolais auraient vraiment aimé que leur pays soit un producteur de pétrole. Pour le moment, cela n’est pas le cas, si l’on s’en tient à la dernière sortie de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Mais des publications cherchent toujours à accréditer la thèse selon laquelle le Togo est bel et bien producteur de l'or noir en citant des déclarations faites il y a quelques années par l’ancien Premier Ministre togolais, Agbeyome Messan Kodjo. Alors qu’est-ce que AMK a exactement déclaré au sujet de ce qu’il convient d’appeler le « Pétrole togolais » ?

Depuis la semaine dernière, l’information fait le tour des médias et des réseaux sociaux. Dans le rapport annuel 2016 de la Zone Franc élaboré par la Banque de France, il est indiqué à la page 231 que le Togo a produit des milliers de barils de pétrole. L’information continue de faire des vagues. Citée comme source des statistiques publiées, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) réagit et met l’information au crédit d’une erreur de reporting de la Banque de France.

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer