Breaking News

Les taxes d’habitation rentreront prochainement en vigueur. L’office togolais des recettes (OTR) recommence par donner de la voix à ce sujet. Une note service prise par le Commissaire général de l’OTR, Philippe Kokou Tchodie fait obligation aux agents de cette structure à se plier aux formalités de déclaration et de paiement de la taxe d’habitation. Un exercice qui devrait servir d’exemple, indique la note, aux contribuables.

Kodjo Sevon-Tepe Adedze n'est plus commissaire général de l'Office Togolais des Recettes (OTR). Ainsi en a décidé mercredi le gouvernement réuni en Conseil des Ministres. Le désormais ministre du commerce est remplacé par Phillipe Kokou Tchodie.

L’Office Togolais des Recettes (OTR) dispose depuis décembre dernier d’un nouveau code général des impôts et un livre des procédures fiscales. Ces 2 documents visent à pallier les incohérences induites par les modifications parcellaires des articles et l’absence de démarcation nette entre les règles d’assiette et de procédure. Les contenus des documents ont été partagés lundi à Lomé avec les professionnels de média, les directeurs de société et des opérateurs économiques. C’est au cours d’une conférence de presse présidée par le Commissaire général de l’Office, Kodjo Adedze.

Des citoyens togolais en particulier et des ressortissants de l’Afrique de l’Ouest sont souvent victimes des agissements de certains transitaires véreux qui leur prennent de l’argent et les tournent en bourrique dans le processus de dédouanement et d’immatriculation des engins. C’est le cas de Prosper Guidigan-Zinsou, qui a importé un véhicule Mercedes au Togo il y a deux ans et qui n’a jamais réussi à l’utiliser. La faute à un faux transitaire nommé Victor Azianoukou qui a fait fixer la plaque à une voiture de marque Honda avant de disparaître du circuit. La Direction des transports routiers et ferroviaires et le Commissariat des Douanes sont interpellés sur le sujet et sont invités à prendre des mesures pour protéger les populations.

Les députés togolais ont adopté mardi à l’unanimité le projet de loi portant le code national des douanes. Cet instrument vient compléter et amender la loi n°003 du 28 avril 2014 portant code national des douanes 2014. Le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya a salué une loi qui offre aux  opérateurs économiques, un cadre d’exercice et de régulation des échanges qui garantit la célérité, la transparence et l’équité.

La ministre en charge de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Victoire Tomégah-Dogbe a présenté jeudi à la presse l’état des lieux de la mise en œuvre de la décision du président togolais de réserver 20% des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs et sur le guichet unique entrepreneurial. La rencontre a été essentiellement focalisée sur le contexte et la justification de la mise en place de la Task Force et ses résultats.

L’Union Professionnelle des Agréés en Douane du Togo (UPRAD-TOGO) est en train de perpétuer sa  rencontre footballistique avec les douaniers du Togo. Un peu comme l’année dernière, elle a livré jeudi  un match d’exhibition avec la douane togolaise dans le cadre de la 2è édition des Journées du commissaire en douane agréé. 

A l'Office Togolais des Recettes (OTR), il y a des brebis galeuses dans la bergerie. Il vient d'être découvert dans cette structure un réseau d'agents qui ne font que vider dans les banques les comptes de l'institution que dirige Kodjo Adedze. Des centaines de millions ont été déjà emportés par ce réseau mafieux, actuellement dans les mailles de la Gendarmerie Nationale.

Les 723 citoyens togolais licenciés suite à la réforme ayant conduit à la mise sur pied de l’Office togolais des recettes (OTR) reviennent à la charge après 30 mois de calvaire. Regroupés au sein du Collectif des Agents Contractuels des Impôts Démis (CACID), ces agents ont appelé jeudi le président togolais, Faure Gnassingbé à se saisir du dossier et à réagir pour les sortir de l’abîme en ordonnant leur redéploiement ou leur indemnisation.

Le cinquième acte du vendredi de la fiscalité s'est déroulé vendredi dernier à Lomé et la séance du jour a porté sur l'impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) catégorie bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Les formateurs appellent l'autorité fiscale à plus de justice fiscale demande aux citoyens et aux opérateurs économiques de se mobiliser pour obtenir la suppression de l'impôt minimum forfaitaire (IMF).

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer