Breaking News

Les députés togolais ont adopté mardi à l’unanimité le projet de loi portant le code national des douanes. Cet instrument vient compléter et amender la loi n°003 du 28 avril 2014 portant code national des douanes 2014. Le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya a salué une loi qui offre aux  opérateurs économiques, un cadre d’exercice et de régulation des échanges qui garantit la célérité, la transparence et l’équité.

La ministre en charge de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Victoire Tomégah-Dogbe a présenté jeudi à la presse l’état des lieux de la mise en œuvre de la décision du président togolais de réserver 20% des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs et sur le guichet unique entrepreneurial. La rencontre a été essentiellement focalisée sur le contexte et la justification de la mise en place de la Task Force et ses résultats.

L’Union Professionnelle des Agréés en Douane du Togo (UPRAD-TOGO) est en train de perpétuer sa  rencontre footballistique avec les douaniers du Togo. Un peu comme l’année dernière, elle a livré jeudi  un match d’exhibition avec la douane togolaise dans le cadre de la 2è édition des Journées du commissaire en douane agréé. 

A l'Office Togolais des Recettes (OTR), il y a des brebis galeuses dans la bergerie. Il vient d'être découvert dans cette structure un réseau d'agents qui ne font que vider dans les banques les comptes de l'institution que dirige Kodjo Adedze. Des centaines de millions ont été déjà emportés par ce réseau mafieux, actuellement dans les mailles de la Gendarmerie Nationale.

Les 723 citoyens togolais licenciés suite à la réforme ayant conduit à la mise sur pied de l’Office togolais des recettes (OTR) reviennent à la charge après 30 mois de calvaire. Regroupés au sein du Collectif des Agents Contractuels des Impôts Démis (CACID), ces agents ont appelé jeudi le président togolais, Faure Gnassingbé à se saisir du dossier et à réagir pour les sortir de l’abîme en ordonnant leur redéploiement ou leur indemnisation.

Le cinquième acte du vendredi de la fiscalité s'est déroulé vendredi dernier à Lomé et la séance du jour a porté sur l'impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) catégorie bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Les formateurs appellent l'autorité fiscale à plus de justice fiscale demande aux citoyens et aux opérateurs économiques de se mobiliser pour obtenir la suppression de l'impôt minimum forfaitaire (IMF).

La société CECO continue de faire face à la tourmente. Privée de marchés et de moyens depuis plusieurs mois par ses anciens bienfaiteurs et actionnaires, la société de Constantin Amouzou saigne de nouveau suite à un redressement fiscal. L’Office togolais des recettes (OTR) lui réclame le versement de 4 milliards de FCFA.

Pour l'acte III du vendredi de la fiscalité tenu vendredi à Lomé, c'est sur l'"impôt sur le revenu des personnes physiques" que les journalistes ont été entretenus. Après les deux premiers chapitres portant respectivement sur le calendrier fiscal et les régimes fiscaux, l'impôt sur le revenu des personnes physiques appelé IRPP retient l'attention.

C'est la fin du mandat du rwandais Henry Gaperi à la tête de l'Office Togolais des Recettes (OTR). Limogé le week-end dernier par le gouvernement, l'ex Commissaire Général de l'Office a passé le témoin mardi à son successeur Kodjo Adedze qui s’installe pour une mission claire : desserrer l’étau fiscal. 

Rumeur depuis quelques mois, l’information faisant état du limogeage du rwandais Henry Gaperi du Commissariat général de l’Office togolais des recettes (OTR) est devenue une clameur depuis ce samedi. M. Gaperi est remplacé par Kodjo Adedze.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer