Breaking News

La crise politique qui secoue le Togo depuis le 19 août dernier est au centre de toutes les tractations diplomatiques dans la sous-région ouest-africaine. La médiation sous régionale conduite désormais par le Ghana explore toutes les voies devant mener à une sortie de crise pacifique avec à la clé, la mise en œuvre effective des réformes portant sur la limitation de mandats, le mode de scrutin à deux tours notamment. Plusieurs acteurs politiques togolais sont reçus au Ghana ces derniers jours. Et parmi les noms de ceux qui ont franchi la frontière de l’ouest figure celui de Pascal Bodjona.

Il n’a pas de parti politique ni une association ou mouvement politique mais il reste aussi influent dans le landerneau politique togolais. François Akila Esso-Boko, ancien ministre togolais de l’intérieur qui n’avait pas hésité à démissionner en 2005 dénonçant un carnage en préparation, s’implique dans la résolution de la crise politique en cours au Togo. Celui qui est devenu avocat au barreau de Paris s’est entretenu mardi avec le président ghanéen, Nana Akufo-Addo.

Il y a eu de mouvement mardi au niveau de l’Hôtel 2 Février à Lomé. Des leaders de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise y ont rencontré des émissaires ghanéens envoyés à Lomé par le président Ghanéen, Nana Akufo-Addo.

Le Président Ghanéen Nana Akufo -Addo a effectué une visite éclaire dans l’après-midi du dimanche 05 novembre au Togo. Il a été reçu par son homologue du Togo, Faure Gnassingbé avec qui, il a échangé de nouveau sur la crise sociopolitique qui secoue le pays  depuis le 19 août dernier.

La crise sociopolitique en cours au Togo ne laisse pas insensibles les autres dirigeants de l’Afrique de l’Ouest. Des initiatives se prennent pour la résolution de la crise. La dernière en date est celle du Président ghanéen, Nana Akufo-Addo. Le dirigeant ghanéen a fait part de sa préoccupation concernant les évènements en cours au Togo lors d’une rencontre qu’il a eue lundi avec des chefs du territoire traditionnel Anlo-Aflao dont Togbega Amenya Fiti V, le chef suprême d'Aflao.

La 4e session de la Grande Commission de coopération mixte Togo-Ghana s’est tenue jeudi à Accra. La délégation togolaise conduite par le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey a discuté avec la partie ghanéenne de plusieurs sujets. A l’issue des travaux, deux accords de coopération ont été signés dans les domaines économique et sécuritaire.

Le Togo et le Ghana ambitionnent d’amorcer ensemble un nouvel élan économique. La visite de trois jours au Togo du président ghanéen Nana Akufo- Addo semble balisé la voie à un développement concerté entre les deux nations.

C'est un déplacement qui ne figurait pas dans le programme officiel de la visite de travail effectuée entre mardi et jeudi par Nana Akufo-Addo. Mais il était devenu une nécessité à la demande du Chef de l’État ghanéen.

C’est ce jeudi matin que Nana Akufo-Addo, le Chef de l’Etat ghanéen achève sa visite de travail au Togo entamée mardi. Au 2e jour de sa visite, Nana Akufo-Addo et son hôte, le président togolais, Faure Gnassingbé se sont rendus au poste de contrôle juxtaposé de Noépé (30 km au nord-ouest de Lomé) et au Port Autonome de Lomé.

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo sera en visite officielle de trois jours à Lomé à compter de demain mardi. L’information est communiquée par le gouvernement togolais.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer