UE COVID

Réunis en séance plénière lundi à Lomé, les députés togolais ont adopté à l'unanimité le projet de loi portant autorisation de la cession de tout ou partie de la participation de l'État dans le capital de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT). A l’aboutissement de l’opération de privatisation, l’OLAM deviendra l’actionnaire majoritaire avec 51%. L’Etat togolais (9%) et les cotonculteurs (40% de parts) deviennent ainsi minoritaires à hauteur de 49%.

L’Institut nationale d’assurance maladie (INAM) a restitué jeudi les résultats de l’étude de la faisabilité pour la couverture maladie des producteurs de coton. C’est à l’occasion d’une rencontre organisée à Lomé en collaboration avec la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) et la Fédération nationale des groupements de producteurs de Coton (FNGPC). D'ici quelques mois, un accord tripartite devra être conclu pour permettre aux cotonculteurs togolais de bénéficier de la couverture maladie mise en place par l'INAM.

La campagne cotonnière 2016-2017 a pris fin depuis le 8 mai dernier avec les dernières opérations de collecte, d'évacuation et d'égrenage. Jeudi, la nouvelle campagne a été lancée par le Directeur général de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) en présence des principaux acteurs de la filière réunis actuellement à Kara.

La Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) mène actuellement à travers le pays, une campagne de de récompenses aux meilleurs producteurs, productrices et groupements de producteurs de coton de la campagne 2014/2015.

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer