Le Bureau des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) et la Communauté Economiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont les yeux braqués sur le Togo. Les deux institutions ont signifié jeudi aux sommités nationales que le Togo doit œuvrer de tout bois pour parvenir à un scrutin présidentiel transparent et apaisé le 22 février prochain afin que la dynamique soit suivie par les autres pays africains qui ont aussi en vue une élection cette année.

Décidemment l'intervention de Mohamed Ibn Chambas sur les ondes de BBC à propos de la crise togolaise ne passe toujours pas. Après l'ASVITO, c'est le tour du  "Togo debout" de tirer à boulets rouges sur le Représentant du Secrétaire Général de l'Organisation des Nations Unies en Afrique de l'Ouest. Le nouveau front citoyen rappelle à l'émissaire onusien  qu’il n'a pas les prérogatives de décider à la place du peuple togolais.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer