Le domicile de l’assistant de Mgr Kpodzro, archevêque émérite de Lomé a été cambriolé dans la nuit du 5 au 06 juillet. Selon les informations, les cambrioleurs ont emporté tout le matériel informatique s’y trouvant. Il s’agit de matériel appartenant à la Dynamique Mgr Kpodzro ayant soutenu la candidature d’Agbeyome Kodjo à l’élection présidentielle du 22 février 2020.

Mgr Philippe Fanoko Kpodrzo a invité jeudi, le leader national de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC) à surseoir à son projet de le traduire en justice. Pour le prélat, on ne blague pas avec n'importe quel homme de Dieu. Dans la foulée, l'initiateur de la Dynamique Monseigneur Kpodrzo (DMK) affirme qu'il continuera par se battre jusqu'à ce que Faure Gnassingbé laisse le pouvoir à Kodjo Agbéyomé.

La Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) est à la phase restructuration. La structure mise en place par l’archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Kpodzro et qui lutte pour l’alternance politique ne compte pas disparaître après l’élection présidentielle du 22 février dernier. Une grande rencontre se tient à cet effet à Lomé mercredi.

Les critiques dont fait objet  la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) ces derniers jours ne font ni chaud ni froid à Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson. La secrétaire générale de la CDPA invite plutôt les Togolais à être fiers des membres  de la Dynamique. Selon elle, il s’agit des responsables qui savent ce pourquoi ils se sont engagé en politique. La seule femme candidate à la Présidence togolaise réaffirme son engagement à œuvrer aux côtés de la DMK jusqu'à l’obtention de l'alternance.

La Cour constitutionnelle a reçu dimanche le serment de Faure Gnassingbé le renvoyant ainsi en mission pour un nouveau mandat présidentiel de 5 ans.  A l'occasion, Aboudou Assouma est revenu sur les résultats définitifs du scrutin du 22 février dernier. Le président de la Haute cour a ensuite prévenu les  contestataires du risque qu'ils courent en restant camper sur leur position.

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro crie toujours au voleur. A quelques jours de la prestation de serment de Faure Gnassingbe, il hausse le ton et révèle que la victoire de son candidat au scrutin présidentiel du 22 février  a été confirmée par un  éminent membre d'UNIR. Le prélat accuse les membres de la CENI et de la Cour constitutionnelle à qui il demande de venir se confesser.

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro a qualifié lundi de « machination des ennemis de la démocratie » la levée de l’immunité parlementaire d’Agbeyome Kodjo. Pour ce faire, l’archevêque émérite de Lomé a invité les togolais à faire tout ce qui à leur pouvoir pour empêcher l’arrestation programmée du candidat à la dernière élection présidentielle. Le prélat s’attend à une résistance généralisée des populations.

Depuis le déclenchement de la procédure de levée de l'immunité parlementaire d'Agbéyomé Kodjo, Mgr Kpodzro passe ses nuits au domicile du candidat et y célèbre des messes. Dimanche, le doyen des évêques du Togo y a reçu la visite du nouvel archevêque métropolitain de Lomé, Nicodème Benissan-Barrigah accompagné de plusieurs prêtres. Quelques heures après cette visite, le blocus autour du domicile a été levé par les soldats.

Mgr Philippe Fanoko Kpodzro a pris la défense du candidat de sa Dynamique mercredi à Lomé. L’archevêque émérite de Lomé a rejeté toutes les accusations portées contre Agbeyome Kodjo et demande au pouvoir togolais de l’accuser à la place de l’ancien Premier ministre. Mgr Kpodzro se dit décidé à résister aux « voleurs de la victoire » et annonce un plan B.

L’archevêque émérite de Lomé ne lâche pas l’affaire. Mgr Philippe Fanoko Kpodrzo qui réagit à la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle rejette les chiffres. Pour lui, c’est son candidat Agbeyomé Gabriel Kpodzro qui est le véritable gagnant de l’élection présidentielle du 22 février. Il appelle les populations à donner « l’assaut final » parce que « l’heure de Dieu a sonné ».

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer