Breaking News

Mgr Denis Amuzu-Dzakpah faisait partie des hautes personnalités du Togo qui étaient présentes lundi dernier à l’ouverture du 27è dialogue inter-togolais.  Approché en  fin de  cérémonie par les médias, l’Archevêque Métropolitain de Lomé a réaffirmé la position de l’Eglise catholique sur la Constitution de 1992 notamment en ce qui concerne la formulation originelle de l’article 59 qui limite le mandat du président de la République.  Un peu comme l’Archevêque Emérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro,  Mgr Amuzu-Dzakpah  indique que la limitation des mandats à deux est un impératif.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook