Kodzo Awudi représentait le Comité d’action pour le renouveau (CAR) à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) lors de la dernière élection présidentielle. Mais il s’est embrouillé avec le parti lorsqu’il lui a été demandé de démissionner. Il est encore à la CENI quand le président du CAR, Me Agboyibo a rendu l’âme le 30 mai dernier à Paris. Le jeune politicien a décidé de rendre hommage à celui qui est resté incontestablement son mentor. Ci-après l'intégralité de sa Tribune.

Le décès le 30 mai dernier de Me Yawovi Agboyibo a affecté plus d'un. Qu'on soit du pouvoir, de l'opposition ou encore de la société civile, chaque togolais garde un souvenir vivace d'un homme politique qui aura été attaché jusqu'au bout au développement du Togo, à la justice, au respect des droits de l'homme et au bien-être des togolais. L'ancien Premier ministre continue de récolter des hommages. Le dernier en date est celui du ministre togolais de la fonction publique. Dans une remarquable tribune publiée chez Focus Infos, Gilbert Bawara affirme d'abord garder de l'illustre disparu "le souvenir d’un homme entier, fidèle et intransigeant devant les valeurs" avant de préciser: "Nous gardons tous de Me Agboyibo quelque chose d’ineffaçable". Ci-après l'intégralité de la Tribune.

L'ambassade des États-Unis d'Amérique au Togo salue la mémoire de Yawovi Agboyibo. Selon les Nations Unies, l'ancien Premier Ministre était le symbole du pragmatisme en politique.

Le gouvernement togolais s’est prononcé mercredi sur le décès de Me Yawovi Agboyibo. L’ancien Premier ministre a rendu l’âme le 30 mai dernier à Paris des suites d’une crise.

Les hommages ne cessent de venir de partout depuis le décès samedi dernier de Me Yawovi Agboyibo. L’opposant et ancien Premier ministre a rendu l’âme samedi 30 mai dernier des suites d’une crise. Plusieurs personnalités continuent de rendre hommage au Président du Comité d’action pour le renouveau (CAR). Même ses contempteurs lui reconnaissent plusieurs valeurs et l’important rôle qu’il a joué dans le processus de démocratisation du Togo. D'aucuns n'hésitent pas à le désigner "Père de la démocratie togolaise" sinon "l'un des pères de la démocratie togolaise". Voici une revue des diverses réactions.

C’est la surprise du week-end. L’ancien Premier ministre togolais, Me Yawovi Agboyibo n’est plus. L’opposant a rendu l’âme des suites d’une courte maladie à Paris où il s’est rendu depuis plusieurs semaines. Plusieurs retiennent de l’homme politique un patriote et un leader animé par l’amour de son pays. Me Agboyibo a été de tous les combats. Trois fois candidat à la Présidence togolaise, celui qui a passé 7 mois en prison pour avoir dénoncé les exactions du régime ne verra finalement pas l’alternance politique de son vivant. Insulté, critiqué et vilipendé pour son approche et sa conception de la lutte politique, qui ont pourtant permis au pays d’engranger plusieurs résultats dans le processus de démocratisation, le bélier noir n’aura pas été compris par ses pairs de l’opposition quand il avançait le concept de « déverrouillage des institutions de la République ». Togobreakingnews.info vous propose son combat en 20 dates clés.

Yawovi Madji Agboyibo n'est plus. Le président national du parti politique, le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) s'est éteint samedi en France à la suite d'une courte maladie. Il avait 77 ans.

Me Yawovi Madji Agboyibo est consterné. L’ancien Premier ministre du Togo ne comprend pas la non-ouverture des discussions politiques avec l’opposition pour définir les mesures de transparence de la prochaine élection présidentielle. Estimant que la République togolaise n’est la propriété d’aucun clan, l’opposant affirme que « c’est ensemble que les togolais doivent définir les règles devant servir de base à l’organisation » de la présidentielle de 2020.

Le Togo connaître une nouvelle élection présidentielle dans environ 5 mois. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) s’active dans ce sens. Mais au Comité d’action pour le renouveau (CAR), on estime que le scrutin ne devrait pas se tenir dans les conditions actuelles. Le parti de l’ancien Premier ministre, Me Yawovi Agboyibo indique que le pays sera au pied du mur. Et pour que le pays ne franchisse pas un seuil irréversible « crise » qu’il traverse, le leader du CAR propose.

Me Yawovi Agboyibo persiste ! Les togolais de l’intérieur et de la diaspora ont en commun "le bien extrêmement précieux qu’est la Patrie". Pour l’ancien Premier ministre togolais, de la bonne gestion du pays dépendent sa prospérité et les opportunités pour les citoyens ainsi que le relèvement du pouvoir d’achat. Dans un nouveau message d’éveil, le responsable de la fondation FAR fustige la gestion des résultats du concours de recrutement des enseignants volontaires. Il demande au Chef de l’Etat un certain nombre de réformes devant garantir les principes de crédibilité et le sens d'équité.

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer