Breaking News

Le Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) s’est félicité samedi de la grande mobilisation des populations pour la révision en cours des listes électorales.  Mobilisation qui a contrasté avec plusieurs dysfonctionnements dans les centres de recensement et de vote dont certains avaient été simplement supprimés. Le parti d’Agbeyome Kodjo demande une prorogation de 3 jours pour favoriser les enrôlements et des élections justes, équitables et transparentes.

La révision des listes électorales s’ouvre jeudi pour une durée de 3 jours. Des partis politiques et leaders d’opinions multiplient les appels pour mobiliser les populations à se faire recenser en vue de participer aux élections locales du 30 juin prochain. Le Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) fait de même. Le parti présidé par Agbeyome Kodjo saisit l’opportunité pour donner une consigne aux électeurs qui s’étaient inscrits en 2018.

Le Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) est revenu vendredi sur l’ouverture de la 1ère session ordinaire de l’année 2019 de la 6ième législature de l’assemblée nationale. La formation politique présidée par Agbeyome Messan Kodjo se félicite du fait qu’une place de choix soit réservée aux réformes institutionnelles et constitutionnelles. Au-delà, le MPDD insiste sur la nécessité de conduire les prochains processus électoraux dans un esprit républicain.

Les femmes du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) s’organisent pour les futures échéances électorales au Togo. Dans un message délivré à l’occasion de la journée mondiale du droit de la femme, Véronique Batale, la Présidente des Femmes Solidaires et Patriotes a invité ses consœurs à se mobiliser afin de gagner plusieurs conseils municipaux lors des prochaines locales. Mme Batale s’est par ailleurs prononcée sur les inégalités croissantes et palpables dans le pays et a invité les autorités à améliorer la gouvernance publique pour donner des chances de réussite aux programmes de développement dont le PND.

Après l’euphorie de la réussite aux élections et la joie de la rentrée parlementaire, place aux choses sérieuses. Les nouveaux députés togolais, qui sont actuellement en session de droit, vont adopter prochainement leur règlement intérieur et se prononcer sur des sujets sérieux dont celui de la réalisation des réformes constitutionnelles et institutionnelles. Agbéyomé Kodjo, présent au Parlement avec un autre membre de son parti politique, compte jouer à fond la partition du Mouvement des Patriotes pour la Démocratie et le Développement (MPDD). L’ambition de l’ancien Président de l'hémicycle est d’apporter la qualité et l’efficacité à l’action parlementaire.

La Cour constitutionnelle a proclamé lundi les résultats définitifs des élections législatives du 20 décembre. Comparativement aux chiffres publiés le 23 décembre dernier par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), l’Union des Forces des Changement (UFC)  a vu son score s’améliorer. Le parti de Gilchrist Olympio gagne un siège de plus dans la circonscription électorale  de Vo au détriment du Mouvement Patriotique pour un Développement Durable (MPDD). Union pour la République (UNIR) conserve son score de 59 députés.

Les postures radicales et sans concession risquent d’exacerber la crise politique actuelle. C’est ce qu’indique mardi le Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) dans un communiqué rendu public. Le parti d’Agbéyomé Kodjo, qui prend part aux prochaines élections législatives, estime que les recommandations de la CEDEAO doivent être appliquées avant la tenue des élections. Ce qui permettra selon les responsables du MPDD « d’éviter la tragédie et d’espérer construire ensemble un Togo uni et paisible ».

Le Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) suit de près le déroulement des discussions de la 3e réunion du Comité du suivi de la mise en œuvre de la feuille de route mais n’en attend pas un miracle. Pour son Vice-président, la CEDEAO manque d’efficacité dans la résolution de la crise togolaise. Gérard Adja affirme que les facilitateurs pourront proposer un compromis aux protagonistes mais cela ne pourra pas résoudre le problème togolais. Il invite, par ailleurs, l’opposition dans son ensemble à éviter le nouveau piège de UNIR.

Quelques jours seulement après l’officialisation de la nouvelle dénomination, les jeunes du parti d’Agbeyome Kodjo sonnent la mobilisation pour les prochaines élections. La branche juvénile du désormais Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) entend faire sa part et prendre sa part en s’imposant dans le landerneau politique togolais. Et pour les « jeunes patriotes », les prochaines élections doivent être sérieusement préparées pour un résultat probant du parti.

Agbeyomé Messan Kodjo est convaincu que le Togo doit connaître un changement qui devra se traduire par une alternance au pouvoir. Celui dont le parti vient de connaître un changement de dénomination pense être à même de réaliser cette ambition de la majorité des togolais dans les prochains mois. L’ancien Premier Ministre togolais dit "rêver être Président de la République togolaise". Dans cette optique, il appelle les patriotes à rejoindre le Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) pour créer la dynamique du changement.

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer