Quelques centaines de jeunes étaient dans les rues samedi à Lomé pour une caravane de sensibilisation  à la non-violence et à la culture de la paix. Organisée par le Mouvement Jeunesse Consciente du Togo (MJCT), la manifestation  a été une occasion de saluer la poursuite des mesures d’apaisement par le gouvernement et de convier les nouveaux élus du peuple à être attentifs aux préoccupations de la jeunesse. Le MJCT condamne les récurrents appels à manifester de l’opposition et craint « le retour des vieux démons ». 

De nouvelles manifestations sont en vue au Togo les 25, 26 et 28 avril prochains alors que les autorités sont en train de dérouler le programme de la célébration des 58 ans d’indépendance du pays dont l’apothéose est prévue pour le vendredi 27 avril prochain. Cette nouvelle situation ne convient pas au Mouvement de la Jeunesse Consciente de l’Opposition (MJCO). Face à la presse mardi, l’organisation a dénoncé la programmation de ces manifestations et appelle pouvoir et opposition à sauver le dialogue en cours.

Le Mouvement de la Jeunesse Consciente de l'Opposition (MJCO) a sensibilisé samedi les jeunes de Tsévié au "droit d'appartenance à un parti politique ou à une association". L'événement s'inscrit dans le cadre de la tournée nationale du Mouvement sur la non-violence démarrée en mars dernier. A Tsévié, le MJCO s'est aussi prononcé sur les prochaines manifestations publiques  que prévoit la coalition des 14 partis de l'opposition qu'il défend.

Le Mouvement de Jeunesse Consciente de l'Opposition (MJCO) s’organise pour que les prochaines manifestations de la coalition ne soient plus émaillées de violences. Le Mouvement qui a entamé en début du mois de mars une campagne nationale de sensibilisation sur la culture démocratique et la promotion de la paix a posé samedi ses valises à Atakpamé. C'est aussi une occasion pour le MJCO  de  répondre à nouveau aux détracteurs qui le qualifient d'une aile marchande du pouvoir.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer